Tag archive

Danse

Guide estival des festivals de la région 2019

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

À l’approche de l’été, on vous propose un petit guide des festivals de la région 2019, histoire de ne louper aucune étape d’une saison estivale qui s’annonce chargée et pleine de belles surprises. Sélection d’événements qui nous font saliver d’avance, entre spots bien cool, line-up alléchants et propositions artistiques séduisantes.

Crédit photo : Alice Belair

Festival ODP

Outre le line-up incroyable qu’offre ce festival, il met la lumière sur « L’Œuvre des Pupilles Orphelins de Fonds d’Entraide des Sapeurs-Pompiers de France ». Cette association a pour but d’assurer la protection matérielle et morale des Orphelins et des familles des Sapeurs-Pompiers décédés en service commandé ou non. Un village sapeur-pompier, proposant des scénarios et décors adaptés à différentes interventions, sera ouvert au public. Mais c’est aussi et surtout, une occasion inespérée pour l’ODP d’aller à la rencontre de ses donateurs et de générer des fonds supplémentaires. Retrouvez-les du 6 au 9 juin.

La Claque Festival

Les 7 et 8 juin, c’est la (GROSSE) Claque Festival au Château Montplaisir. Sur deux jours, pas moins d’une quarantaine d’artistes sont invités pour présenter douze spectacles. Parmi, les locaux Taranta Lanera, Les Dolphin Apocalypse et Lord Rectangle aux côtés d’artistes comme Francky Goes To Pointe à Pitre et Mechant Mechant. À dix minutes de Bergerac, avec un prix très abordable et le camping gratuit sur place, dépêchez-vous à réserver vos pass.

NSENSE

Le nouveau festival multi-culturel de Bordeaux, NSENSE s’installe aux Vivres de l’Art le 8 juin. L’occasion d’assister à de nombreuses performances et d’aller au devant des artistes. Artistes plasticiens, photographes, danseurs, chanteurs ou encore humoristes seront réunis pour nous partager leurs arts à travers une journée à la programmation éclectique. En guest, le rappeur Sopico vient d’être annoncé aux côtés de la chanteuse Naë.

So Good Fest

La Plaine du Courneau à Canéjan accueille la neuvième édition du So Good Fest les 8 et 9 juin. Un festival open air, tourné vers les musiques électroniques et le dub et des artistes de renoms. Entre Oliver Huntemann, Apollo Noir, Channel One, DJ Aphrodite, Diƶtone, King Shiloh… il y en a pour tous les amoureux des musiques électroniques et du dub. Quelques nouveautés pour cette édition 2019 comme son engagement dans une dimension environnementale par le biais de la digitalisation de sa communication et de l’internalisation de ses produits de restauration. Une troisième journée gratuite avec une programmation ludique et sportive permettra aux festivaliers de profiter de l’écrin verdoyant du site.

vie sauvage

Il fait partie des festivals auxquels on peut se rendre les yeux fermés chaque année. vie sauvage, c’est ce festival de musique, d’art et de gastronomie, situé dans le village de Bourg, surplombant le fleuve et la nature environnante. Cette saison, le 14, 15 et 16 juin, on pourra y croiser Flavien Berger, Todiefor, les collectifs bordelais, L’Orangeade, les Amplitudes et Super Daronne ou encore Vendredi sur Mer et CHIEN NOIR

SoliFest

Le SoliFest 2019 est un festival rassemblant petits et grands autour de valeurs qui lui sont chères aujourd’hui : le développement durable, l’intégration des personnes et la solidarité locale. Qui plus est dans un lieu qui partage les mêmes valeurs, Darwin. Sur deux jours, le 15 et 16 juin, vous retrouverez deux temps, un accès gratuit l’après-midi et payant le soir. Les bordelais WL Crew, Deep & IGee, Majin Killaz, MLX, YunG $hade assureront la programmation du samedi soir tandis que Bellaire Music, Identified Patient, Gentry et Nathan Zahef assureront celle du dimanche.

Free Music

Depuis 18 ans maintenant, le Free Music Festival séduit les festivaliers. Et pour cause, entre programmation idéale et prix abordable, il devient au fil des années un événement musical d’envergure nationale. Cette année, il attend entre autres les artistes Møme, Angèle, Orelsan, Ninho, WL Crew, Josman, Taiwann MC, Hyphen Hyphen du 21 au 23 juin. Niché près du lac de Montendre, le festival met en place des activités estivales autour du site afin de faire profiter aux festivaliers du cadre idéal qu’offre le Lac Baron Desqueyroux.

Écho À Venir

Écho À Venir est un festival bordelais porté par l’association Organ’Phantom dont la programmation singulière est tournée vers les musiques électroniques et les arts visuels qui l’entourent. Pour sa 8ème édition, le festival s’inscrit dans la saison culturelle 2019 de Bordeaux Métropole, sous le thème : « Liberté ! », en partenariat avec l’Office National des Forêts. Ce festival se déroule les 24, 25 et 26 juin avec des programmations gratuites les 24 et 25 et une programmation payante le mercredi 26 juin.

Hoop’ Festival

À seulement deux heures de Bordeaux, et dans un cadre paradisiaque, se tiendra la quatrième édition du Hoop’ Festival le 9 et 10 août 2019. Une programmation musicale diversifiée, loin des artistes qui squattent les affiches de la plupart des festivals de l’été. Conjugué à cela, des performances et des animations animeront ce festival dans le Château d’Excideuil.

Baleapop

Dixième et dernière édition du festival Baleapop, c’est maintenant ou jamais qu’il faut y aller. Du 14 au 18 août à Saint-Jean-de-Luz, l’édition anniversaire est, du coup, promise encore plus belle que les précédentes. « C’est la fin. Baleapop ne s’est pas fait virer, n’est pas ruiné. On ne s’est pas engueulé, nous ne sommes pas fatigués. Tout va bien. C’est juste que… c’est juste que c’est le moment. Ce qui est beau et magique doit finir un jour, même à Saint-Jean-de-Luz. »

Beau c’est Festival

À Bosset se déroule la quatrième édition du Beau c’est Festival. Sur deux soirs, se déroulent une première soirée théâtrale le 16 août et une soirée concerts le 17 août. Vous pourrez assister au spectacle « Du Son à L’Amusique » et Le Théâtre du Roi de Cœur interprétera Le Chaperon Rouge. Le jeune groupe Bergeracois Roundabout ouvrira la scène, s’en suivra Daguerre Officiel, Naya et Les Fatals Picards.

Feuyas’tival

Mi-août, pour échapper à la chaleur estivale, rien de tel que de se réfugier dans les terres au bord de points d’eau. Avec 12 groupes à l’affiche, une diversité des horizons musicaux (du hip hop au rock en passant par la folk et des musiques électroniques) et une part belle aux artistes locaux, le Feuyas’tival constitue un refuge idéal pour vacanciers en recherche de plaisirs cachés. Le spot du festival suffit en lui-même comme argument : une zone Natura 2000, soit un cadre naturel paradisiaque où écologie et environnement seront célébrés pendant deux jours, aux côtés d’activités telles que tyrolienne, paddle sur l’étang, scène flottante…

Tribus Libres

Du vendredi 30 août au dimanche 1er septembre 2019, le festival Tribus Libres vous propose cinquante heures de découvertes musicales, culturelles, culinaires, environnementales et d’animations dans le parc du château de Cadaujac (33). Le concept de ce festival n’est pas commun puisque le festivalier à la particularité de choisir la tribu qu’il souhaite rejoindre (La mer, l’air, la Terre) lorsqu’il achète son pass. C’est en quelque sorte son équipe pendant tout le festival, celle avec qui il relèvera des défis, bien que chacun est libre d’aller et venir dans tous les univers…

Les Z’Arpète

La dix-septième édition du festival Les Z’Arpètes fera la part belle comme à son habitude à la diversité avec un programme haut en couleur : du rap au rock en passant des débats, un marché artisanal, de l’art de rue et un village pour enfants… Tout le monde peut s’y retrouver ! Deux jours de fête intense les 28 et 29 juin sur la plaine de Courréjean à Villenave d’Ornon pendant lesquels on pourra voir et écouter des artistes tels que Valjean, Graines de Sel, 100 Grammes de Têtes, Resaka Sonora et Infinity Hi-Fi !

Night Mess #3 : et si on questionnait la notion d’identité ?

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Organisé par les étudiants de seconde année de l’ICART Bordeaux (école de médiation culturelle et de marché de l’art), Night Mess revient pour une troisième édition habiter les lieux de l’espace Saint Rémi le 29 mai au soir. À travers des expériences artistiques immersives et décalées, cette soirée inédite sera l’occasion de questionner la notion d’identité à savoir faire découvrir à chacun les différents masques que peut revêtir l’art.

Rencontre musicale et artistique pluridisciplinaire, Night Mess réunit DJ’s, peintres, photographes et graphistes. Et puisque l’art n’a pas de frontière, des talents locaux et internationaux seront mis à l’honneur à l’occasion de cette troisième édition.

L’espace Saint-Rémi réhabilité

Après une seconde édition autour de la fameuse Factory d’Andy Warhol, cette année les étudiants décident de bousculer la vision du public en faisant évoluer les artistes au cœur d’une scénographie unique, alliant néon, miroir et jeux de transparence. Le tout dans l’espace Saint-Rémi et son église, édifiée entre les XIe et XVIe siècles. D’abord magasin à fourrage, puis magasin des douanes, écurie, garage pour enfin finir réserve du musée d’Aquitaine, l’espace Saint-Rémi accueille désormais des expositions artistiques temporaires et des événements culturels éclectiques. Éclectique tel est le mot qui définit la programmation tant attendue de cette troisième édition.

La notion d’identité au sein des projets

En longeant les murs de cette espace atypique, on pourra tomber sur une série de peintures des artistes Xing Xiao et Xiyue Hu, mettant en scène l’identité au sein de frontières identitaires et politiques. À ces côtés, des instants de vie capturés par Octave Pineau, qui joue avec les formes géométriques de son environnement afin de composer ses photographies. Côté musique, on retrouvera le trio incontournable des Amplitudes pour donner de l’amour en rassemblant le public autour de bonnes ondes mais également un DJ-set en fin de soirée assuré par l’artiste autodidacte Thomas Gosset allias Toums. Il y présentera des œuvres originales créées pour l’événement. Le DJ émergent Billy Vers les accompagnera avec son originalité et sa musique qu’il définit comme « musique d’asile » aux côtés de Cepren synth (Victor Gaudin).

Enfin, nos oreilles auront le plaisir d’entendre le projet musical (et visuel) Tolo the Grandpa qui s’inscrit dans une mouvance lo-fi. La maison éclose, maison bordelaise de Drag 2.0 se déplacera pour l’occasion avec T.Beast et La Señorita Maryposa. Le collectif Si (?), association qui vise à promouvoir et diffuser les œuvres des artistes adhérents, abordera le thème de la sexualité, autour de l’exercice du monologue. Le tout, animé par le duo Poulets Pastaga qui déambulera au travers des sculptures de Lucas Leclercq afin d’interagir avec le public. L’art de la danse aura l’honneur de se greffer à cette soirée en compagnie de Claudia, Lola, Morgane et Isolde qui nous viennent toutes les quatre du Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique et de la Danse de Bordeaux. Pour cette soirée mystérieuse leurs corps se laisseront aller vers une danse innovante et poignante. Enfin, un atelier de Flash tattoos sera également de la partie. Sans oublier les artistes Clément Houbart, Mathilde Lacombe et Lucie Duranson, qui sont réunis pour nous présenter leurs œuvres d’art en s’interrogeant sur la notion d’identité.

Mais Night Mess #3 nous réserve encore des surprises. Deux nouveaux noms viennent d’être annoncés ; Wenceslas Joch et ses peintures transcendantes aux côtés de Marie Viard et ses images à l’univers mélancolique.

 

« Laver les ombres » de Jeanne Benameur

dans ART ET CRÉATION

Critique du roman « Laver les ombres » de l’auteure Jeanne Benameur sorti en 2008 chez Actes Sud.

}

Quand les mots ne viennent pas spontanément, qu’on ne vous a pas appris à vous exprimer par la parole, il vous reste votre corps. Et ça, Léa l’a bien compris. Tout commence par un appel de Romilda qui inquiète Léa. Sa mère n’a jamais su exprimer quoi que ce soit, c’est pourquoi Léa sait reconnaître les signes d’un appel inhabituel. Quelque chose est amorcé : le moment est venu des questions qu’on ne pose pas mais qui permettraient pourtant de comprendre ce qu’elle n’a jamais compris.

Alors revient à Léa tous ces souvenirs d’enfance, indices potentiels pour la compréhension de cette relations muette qui l’a toujours reliée à sa mère.

«  Quand Léa ne travaille pas dès le lever, juste après le premier café, ça ne lui vaut rien.

Il lui faut saisir la façon dont son corps va s’articuler au monde avant que la journée ne commence. Seule, dans le jour qui vient, par des exercices répétés, elle tisse ses liens avec l’air. Une grammaire sensible, improbable, à ré expérimenter chaque matin.

Elle s’oriente. »

Tout au long de ce magnifique roman, le récit alterne entre souvenirs d’une mère meurtrie par un passé compliqué et le présent, l’impact de ce passé sur la vie de sa fille, Léa. Ce mélange entre passé et présent permettra alors petit à petit de recomposer le puzzle dont certaines pièces manquaient depuis tant d’années à Léa pour qu’elle puisse y voir plus clair.

Puisque les mots manquaient, conséquences de non dits, Léa a appris une autre langue, celle de la danse et c’est ainsi que, plutôt que de mettre des mots sur ses émotions, la protagoniste y mettra des gestes, plus précisément des chorégraphies : la danse est son dialecte et celui ci nous touche. Jeanne Benameur nous emmène et réussit à nous parler au travers de ce dialecte inhabituel.

2×2 places : Technicolor – Darius, Cezaire, Millesim @ IBoat 03/03

dans ART ET CRÉATION

ROCHE MUSIQUE n’est plus à présenter. Le label, purement made in France, est précurseur d’artistes hauts en couleur de la scène française funky-house et fait groover les adeptes depuis un petit moment. Ce jeudi, c’est notre bateau préféré qui va vous faire taper du pied sous les sons pointus et mélodieux de Darius et Cezaire. Avec, pour suivre, un autre mais pas des moindres : Millesim, qui de son côté va vous ramener à vos souvenirs estivaux sous ce froid bordelais.

Et bon, comme Le Type est plutôt cool et d’humeur joviale, on t’offre 2×2 places pour aller te réchauffer le corps et l’esprit. Histoire de te rappeler la période de flirt sur la plage et virée en décapotable.


Infos pratiques

L’événement Facebook
Pour gagner des invitations like la fanpage et like le post concernant le jeu concours ou envoie un mail à
contact@letype.fr en objet « Technicolor Millesim »
(Nom + Prénom + email)

Tirage au sort le mercredi 2 mars à 18h !

Spécial V.U // Battle Arena

dans DIVAGATIONS LOCALES

On nous en a mis pleins les yeux pour cette Battle Arena. En même temps, avec le Jinjo Crew en favoris, le spectacle était assuré. Même si leur présence a carrément déséquilibré la compétition, tous les autres crew en lisse se sont bien défendu face aux champion du monde. On pense notamment à Force Obscure (Marseille), Crew 9 7 X (Paris) et les Joyeux Loufoques (Paris).

Crédit photos : Emeline.D
Plus de photos sur la page Facebook du  Type

Retourner là haut