Tag archive

anniversaire

Les 8 ans de l’Iboat en loopings

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

L’Iboat s’apprête à souffler sa huitième bougie les 28 et 29 septembre. Un anniversaire avec « une série de looppings » prévue pour célébrer comme il se doit un bateau et une équipe à qui l’on doit beaucoup pour le développement des cultures alternatives et électroniques à Bordeaux.

Crédit photo : Pauline Roquefeuil

Comme chaque année, le mois de septembre est pour l’Iboat l’occasion d’une double célébration. Celle de la fin de saison estivale qui marque le début d’une nouvelle et, surtout, une fête d’anniversaire. Né en 2011 d’une volonté d’offrir aux bordelais un club défendant des esthétiques peu entendues tout en créant des ponts avec d’autres disciplines, le projet est devenu depuis une référence, tant au niveau local que national et au-delà. Comme l’explique son programmateur Florian, le lieu fait office de véritable « hub » pour les collectifs et promoteurs qui y ont été accueilli. En cela, le club a su accompagner l’évolution de la scène bordelaise et continue son chemin à travers un travail de programmation soigné, à l’image de celle de son huitième anniversaire.

Les 8 ans de l’Iboat : une programmation looping

Pour célébrer cet anniversaire, tout une série d’événements seront proposés durant le week-end du 28 et 29 septembre. Pour entamer tranquillement mais sûrement les festivités, une boum kids-friendly offrira la possibilité aux plus jeunes et à leurs parents de se déhancher tout en se désaltérant via un « bar à bonbons » qui devraient là aussi ravir petits et grands. Des ateliers DIY seront également mis en place lors de ce samedi après-midi. Le deuxième looping est en accès libre, en fin de journée, situé au niveau de la Dalle du Pertuis, avec en plus d’un BBQ une série de concerts-dj sets et notamment le retour de WhoMadeWho, formation pop électronique déjà croisée lors du Hors Bord, le feu-festival co-produit par l’Iboat.

Durant cette même soirée, l’Iboat soundsystem passera quelques plaques sur cette même dalle à quelques pas du bateau. Une fois terminé, direction celui-ci pour une soirée haute en couleur dans la cale avec un live de DMX Krew (récemment signé sur le nouveau label de Peggy Gou) et la présence du Soundsystem d’un des festivals européens les plus en vogue : Dekmantel. Un back-to-back entre Virginia et Steffi sera également à scruter de près, de même qu’un show drag de Maison Eclose. Enfin, pour clôturer ce week-end d’anniversaire, un brunch au bord de l’eau verra le jour le dimanche avec également un concert détente de Pantin Plage.
}

L’Orangeade : 5 ans en flèche

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Déjà cinq ans que L’Orangeade, collectif d’artistes, Djs et artisans locaux sont actifs sur la métropole bordelaise. Chaque année, ils rassemblent un public fidèle et intergénérationnel où pas moins de 130 artistes ont déjà été invités pour l’occasion. Cette saison, L’Orangeade décide de regrouper ses événements sur la période estivale, de mai à août. De quoi proposer à son public des événements exclusivement gratuits et en extérieur, en commençant par la célébration de sa cinquième bougie.

Crédit photo : Miléna Delorme

Constituée de trois membres actifs et soixante bénévoles, L’Orangeade organise depuis 2013, des événements musicaux et artistiques ; du funk à la house, en passant par l’afro ou le disco, pour eux, tous les chemins mènent à la danse. Cette association qui a investi près de 31 lieux sur le territoire métropolitain s’attache à faire découvrir des lieux atypiques. L’Orangeade c’est également des collaborations (24) avec exclusivement des artisans et des prestataires locaux soucieux de l’environnement afin de minimiser au maximum son impact sur les lieux qu’elle investit.

Joyeux anniversaire L’Orangeade

Pour cette saison 2019, L’Orangeade regroupe ses dates sur la période estivale afin de garantir à son public des événements gratuits en extérieur. Et le premier annonce de belles surprises puisqu’il s’agit de célébrer les 5 ans de ce collectif dans un lieu qui lui est cher : la place Saint Michel. Le 3 mai, L’Orangeade installera deux dancefloors avec aux platines l’ensemble des djs du collectif et Lala Sound représenté par Selecta Yak et Selecta Biz. En animations, on pourra retrouver une collaboration avec le collectif Kloudbox, spécialisé dans l’animation loufoque et surréaliste ainsi qu’un mapping vidéo sur toute la façade de la Basilique Saint Michel. De quoi en prendre pleins les yeux et les oreilles.

L’Orangeade : de nombreux événements à venir

Pour ce qui est du second événement, L’Orangeade nous invite à nous rendre le 21 juin au Square Dom Bedos pour accueillir la traditionnelle Fête de la Musique. Côté son, l’association retrouvera des amis de longue date, Délicieuse Musique avec qui ils mixeront dans un grand espace de verdure et dancefloor géant à ciel ouvert.

Le mois de juillet annonce l’été et, cela va de soit, l’événement « Vamos à la playa ». Dans le cadre de la saison culturelle de la Ville de Bordeaux 2019 sur le thème « Liberté », L’Orangeade nous convie, le 3 juillet à nous rendre à la plage du Lac (Bordeaux Lac). Placée sous le signe de la détente, du sport, de la musique et de la culture, cette journée nous proposera de multiples animations (activités gratuites, dj set, exposition réalisée par le célèbre photographe Max Dubois). L’objectif étant de retourner dans les années 50-60 où soufflait un vent de liberté et d’insouciance.

Pour conclure cette saison 2019, direction le Pavillon d’été (Quai Deschamps) où L’Orangeade est présente du 5 juillet au 31 août, tous les vendredis de 18h à 1h et les samedis de 12h à 1h. Si vous n’avez pas assisté à sa première édition, le Pavillon d’été a pour objectif de poser un nouveau regard sur l’espace public en proposant un village éphémère, éco-responsable. Lieu de détente la journée et de fête la nuit, cet espace garantit des moments de partage et de convivialité. Tous les week-ends, des djs locaux et internationaux viendront fouler les pelouses.

Inspirateur d’évasions, de rencontres et de découvertes autour de la musique et du bien vivre à Bordeaux, il ne faut surtout pas manquer les événements organisés par ce collectif vitaminé.
}

SUPER Daronne fête ses deux ans en deux étapes

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

A l’occasion de leur second anniversaire, SUPER Daronne voit les choses en grand. A l’initiative de ce collectif, quatre mecs amoureux des belles sonorités qui partagent avec fougue leur ivresse musicale. Deux dates sont prévues pour célébrer deux années de groove intensif. Tandis que la première se déroulera le 26 avril à l’Iboat, la seconde aura lieu le 11 mai dans un hangar qui reste, pour du moins, secret. Revenons sur l’évolution de ce crew qui ne cesse de nous faire danser.

SUPER Daronne c’est l’association de quatre DJs bordelais, plus communément appelés sous les pseudonymes de Rigo, Juniore, Doowi et Neida. Fondé en 2017, ce crew s’est vu évoluer à Bordeaux où la musique occupe une place de plus en plus importante. Heureux de pouvoir contribuer au développement de cette ville nous confient-ils, ce collectif puise ses inspirations dans la musique électronique, passée et présente.

SUPER Daronne, 2 ans de teufs à Bordeaux

On peut les retrouver à l’Iboat, où ils s’expriment avec récurrence depuis deux ans maintenant ; institution locale qui a su leur faire confiance et sans qui, ils n’auraient pas évolué de la sorte. SUPER Daronne y a notamment invité des artistes comme Boo WilliamsAfricaine 808, Bradley Zero, Glenn Underground, Bamao Yendé, Earl Jeffers ou encore Nu Guinea et autres avec qui, ils ont collaboré sur des sets le temps d’une soirée.

Mais SUPER Daronne ne s’arrête pas là. Sur Bordeaux, on a pu les entendre à Darwin (lors des Heures Heureuses), Le Fridge, l’Astrodome, Le Poisson Rouge, Les Vivres de l’Art ou encore à l’Union Saint-Jean. Ils ont également été invités sur des plateaux comme le Ahoy Festival, le Carré Coast à Biarritz, le Debonair à Paris (ce fut la toute première fois qu’ils sortaient de Bordeaux avec l’équipe au complet) ou encore le Bordeaux Open Air où ils ont rassemblé plus de 10 000 personnes sur les pelouses du Jardin Public.

Une fête d’anniversaire en 2 étapes

Pour célébrer sa deuxième bougie, SUPER Daronne organise pour l’occasion une première soirée qui se déroulera le 26 avril à l’Iboat en compagnie de Mr. Scruff, qui nous vient tout droit de Manchester. Soul, Hip-Hop, Jazz, Downtempo, Afro, Jungle, House & co se retrouvent joyeusement dans les bacs, et sont conviés sur le dancefloor sous le regard amusé et enfantin de l’ami Scruff. Mais qui dit deux bougies, dit deux événements. Le second aura lieu le 11 mai dans un hangar où l’adresse est tenue, jusqu’ici, secrète. Ce que l’on sait, c’est que la SUPER Daronne ne va pas nous décevoir une fois de plus.
}

2.5.0.0

tplt : 6 ans et une tournée

dans ÉVÉNEMENTS/LES NOUVELLES/MUSIQUE

Le collectif tplt – à qui l’on doit notamment Le Verger et La Serre – fête ses 6 ans en 2019. Six années au service de la fête diurne et nocturne et du défrichage artistique à Bordeaux et au-delà, à l’image de la tournée du crew en France et en Suisse.

Crédit photo : Janeb

Particulièrement actif sur Bordeaux, tplt s’est fait en 6 ans une place de choix dans le game local et hexagonal, à travers différents formats et propositions artistiques. C’est d’abord Le Verger et La Serre, deux événements ayant su imposer une nouvelle rythmique festive en ville, avec des teufs organisées en après-midi aux Vivres de l’Art. Avec le succès significatif rencontré par le concept, le collectif s’est même essayé à l’exercice du festival, en 2017, avec un casting impeccable de diggers européens et d’ailleurs (Tornado Wallace, Orpheu The Wizard, Jamie Tiller…). On peut également retrouver tplt derrière les soirées Déviante, consacrées aux musiques « qui ne filent pas droit », généralement programmés au Void.

tplt, collectif défricheur

A Bordeaux, le crew joue un rôle important dans le défrichage artistique, en cherchant toujours à inviter des artistes peu médiatisés mais qui méritent toute l’attention de celles et ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la scène électronique actuelle. Avec un show sur LYL Radio et maintenant sur Ola Radio, tplt participe aussi à la création de liens forts entre les acteurs du milieu ; des liens que le collectif tisse aussi à travers les invitations lancées à des artistes d’autres villes françaises ; dont certaines que tplt arpentera lors de sa tournée.

Une tournée anniversaire

Histoire de célébrer comme il se doit ces six années de bons et loyaux services pour la fête et la découverte musicale à Bordeaux, le collectif part donc à la rencontre d’autres clubs français et suisses pour distiller ses sélectas aiguisées. Du nord au sud, en passant par le centre du pays ou même de la Suisse ; le maillage du territoire est bien complet. La tournée a commencé par Lille, Paris (à Concrete) puis Clermont-Ferrand au réputé One-O-One dont le résident Ixell fut convié à passer des disques lors d’une précédente Serre avec la roumaine Aleksa Alaska. Passage également obligé par Bordeaux, maison mère du crew qui y a dignement fêté ses 6 ans, à l’Atelier B, en compagnie du belge Rick Shiver. La Rochelle, Toulouse puis Lausanne et Nantes suivront ; de quoi continuer à nouer de belles connexions avec d’autres acteurs de la scène française et de continuer à promouvoir les couleurs d’une scène locale qui n’a décidément rien à envier à ses voisines.

Les Vivres de l’Art : 10 ans d’utopie créatrice

dans ANNONCES/ART ET CRÉATION/ÉVÉNEMENTS
Lieu iconique de la scène artistique bordelaise, les Vivres de l’Art viennent de connaître dix années de travaux qui s’achèvent cette année. Histoire de fêter cet aboutissement, ses équipes organisent une grande fête étalée sur un weekend avec une programmation dédiée.
}

Des anciens magasins des Vivres de la Marine aux Vivres de l’Art : un lieu artistique bordelais singulier et symbolique

Implanté dans le dynamique quartier de Bacalan, les Vivres de l’Art occupent une place de choix dans la tête des bordelais. Cet espace de création artistique, véritable terrain d’expérimentations et lieu événementiel a su accueillir bon nombre de manifestations au fil des années. A travers notamment des formats diurnes (avec notamment Le Verger / La Serre du collectif tplt), Les Vivres ont fait le pari de s’implanter dans un quartier pas forcément très attractif au départ, devenu depuis l’une des zones les plus fructueuses en terme de défrichage culturel, aux côtés d’autres structures comme l’Iboat ou le Garage Moderne.

Au départ de cette aventure, dix ans plus tôt, on retrouve un artiste visionnaire, amoureux de Bordeaux ; Jean-François Buisson. Celui-ci découvre ce lieu du patrimoine industriel de la ville, alors à l’abandon : les anciens magasins des Vivres de la Marine classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Visionnaire, le sculpteur y façonne un bunker paysagé avec un jardin participatif, une galerie d’art, un espace de résidences artistiques et un écrin capable d’accueillir associations et collectifs du territoire souhaitant bénéficier d’un lieu de diffusion hybride. La dernière tranche des travaux vient donc de se terminer, l’occasion de célébrer ce « Domaine du Possible » où l’art peut vivre et faire vivre.

Une programmation diversifiée pour les 10 ans du lieu

Ce week-end d’anniversaire étalé se déroulera du 21 au 24 mars et sera le moment idéal pour découvrir l’aspect définitif de ces Vivres de l’Art réhabilités. Cet événement sur quatre jour sera ponctué de diverses propositions artistiques, à l’image d’un lieu qui se plaît à mêler les pratiques et décloisonner les publics. Le jeudi soir sera ainsi consacré à une inauguration en compagnie des élèves du Conservatoire de Bordeaux, suivi le lendemain par une carte blanche au collectif Santa Machete, entre sonorités africaines et sud-américaines. Une Silent Party tropicale suivra ; l’occasion de danser avec un casque sur la tête, au son des vibes de Tristão et de Dj NewBell du collectif L’Orangeade.

Le samedi, on continuera avec une exposition interactive avec les résidents des Vivres de l’Art, suivi d’un spectacle d’arts visuels. Un brunch musical viendra clôturer ce (long) week-end de fête et de déambulations artistiques idéal pour cerner l’ambiance et l’esprit d’un lieu iconique et singulier dans la vie culturelle bordelaise.

Report photos de nos 7 ans chez PIP

dans ART ET CRÉATION/DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Retour en images sur notre anniversaire fêté dignement le 24 août dernier à la maison PIP. L’événement a été l’occasion de célébrer celles et ceux qui font la scène culturelle locale actuelle et de se rencontrer, mettre des visages sur ce cher Type qu’on lit mais qu’on ne connaît pas forcément. Un bon nombre de types du webzine étaient réunis, aux côtés d’artistes qui nous ont régalé. Du groove imparable du collectif Les Amplitudes en passant par le hip hop survolté du WL Crew, le rock garage pas plus sage de Colt ou la house bien punchy de Birouette, la diversité et la qualité des propositions artistiques étaient au rendez-vous. Une exposition « L’oeil du Type », sorte de rétrospective du très bon travail effectué par les photographes du projet, s’offrait également au public, de la même façon qu’une tombola a ponctué l’événement. Nous remercions l’ensemble des partenaires qui nous ont soutenu (albaromerojabugo.com, Cancan, ALL SIMILAR, Chicho Bordeaux, Climax Festival, Revue Far Ouest, Atelier Amelot, FAUX, Parad’ice roll, La Tangente Label, le coq sportif, CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux, Banzaï Lab, Musart Concept Label, Blooming Bordeaux, Le Protocole Bordeaux) et surtout PIP de nous avoir ouverts les portes de leur magnifique jardin. À la prochaine !

Crédits photos : Astrid Lagougine & Juliette Miglierina-Hardy

     

 

Les 10 ans de Banzaï Lab en images

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Ayant toujours eu à cœur de soutenir les acteurs culturels et artistiques de notre ville, c’est tout naturellement que le label Banzaï Lab se retrouve régulièrement dans nos colonnes. Pour leur dixième anniversaire, qui s’est déroulé début mai au Rocher de Palmer, nous nous sommes rendus sur place pour capter l’ambiance et les concerts survoltés d’une belle partie de la Banzaï Family élargie, de Smokey Joe & The Kid à Too Many T’s en passant par Al’Tarba, Youthstar, SENBEÏ, Dirty dike ou The Subvivors. Retour en images sur ces deux belles soirées d’anniversaire !
)

Anniversaire Banzaï Lab : 10 ans

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Le Label Bordelais fêtera ses 10 ans le 4 et 5 mai au Rocher de Palmer, avec l’écurie au grand complet sur deux soirées qui promettent du lourd !
)

L’incontournable label bordelais soufflera ce weekend ses 10 bougies sur deux soirées riches en surprises avec un line-up fracassant, réunissant grosses pointures, nouvelles recrues et collaborations inédites. Banzaï Lab revient donc après 10 ans de bons et loyaux services, une aventure qui n’est pas prête de s’arrêter après plus d’un centaine de concert, le label développeur et dénicheur de talents vient enfoncer le clou et investir le Rocher de Palmer de Cenon.

Entre hip-hop, dub, soul, electronic, bass music et autres, Bordeaux vibrera, avec pour le premier soir :

  • Les Bordelais Smokey Joe & The Kid « ALL STARS », le duo Bordelais sera présent pour un live inédit en France puisqu’ils seront accompagné des Mc’s anglais Youthstar (Chinese Man Records) et Mysdiggi, des ricains Black Worell et Non Genetic (Shadow Untaz) et du français Yoshi (Zulu Nation).
  • Suivi du duo londonien Too Many T’s, récente recrue du label, pour leur tout premier live dans la ville, pour terminer avec le groupe vainqueur du Tremplin « La MUE » .

Le samedi verra le Rocher vibrer sur deux salles:

Mainstage :

  • L’anglais Dirty dike de chez High Focus records qui viendra poser pour la première fois les pieds dans notre région, Youthstar qui remettra ça avec cette fois ci notre bordelais SENBEÏ aux platines pour un set qui s’annonce puissant, du rap avec Cheeko & S.O.A.P, electro-funk avec KOAN SOUND, l’abstract Hip-hop fusillant d’Al Tarba, la neo-soul du trio J-Silk et les mélodies électroniques de Noke.

Dub Corner :

DUB ADDICT Crew et leur Soundsystem, La voix roots de Joe PilgrimFeldub (Co-fondateur de Banzaï) accompagné de Twan Tee, et pour finir la formation de dub The Subvivors. De quoi taper du pied et s’en mettre plein les tympans.

BANZAÏ !!!

 

 

 

 

 

 

Le collectif bordelais Les Viatiques fête son anniversaire dans un warehouse tenu secret

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Opérant depuis maintenant une année à Bordeaux, le collectif Les Viatiques a décidé de célébrer son anniversaire dans un warehouse (hangar) pas encore exploité pour des soirées mais accessible facilement en transport en commun. Et réunit pour l’occasion un beau plateau, le samedi 29 juillet.

 

En un an de bons et loyaux services à Bordeaux, l’équipe des Viatiques a su imprimer sa marque dans une ville qui a encore du mal à laisser la place à des initiatives de la sorte. Tout en inscrivant son action dans des clubs de manière un peu plus classique, le collectif a eu à cœur tout au long de l’année d’explorer de nouveaux lieux pour l’organisation de ces évènements. Si le Redgate reste ainsi un terrain de jeu très apprécié des Viatiques, on a pu les voir investir le bateau Marco Polo pour deux soirées allongées de 12 heures chacune, de même que le deuxième étage de Cap Sciences ou encore la Cour Leyteire en plein centre-ville à la Victoire pour un open air le mois dernier. La volonté de découverte et de sortir des sentiers battus semble ainsi constituer l’ADN du collectif, qui fêtera donc tout naturellement son premier anniversaire dans un lieu inédit encore jamais exploité pour une telle fête.

 

Un warehouse secret en guise de spot d’anniversaire

Pour ses un an, Les Viatiques s’empareront donc d’un spot pas encore dévoilé et « situé à deux pas d’un arrêt de tram […], loin du monde, proche du centre ». Un warehouse façon entrepôt vide, armé d’un système son Funktion One et également composé d’un coin chill, en open air. Au-delà d’un lieu qui s’annonce alléchant sur le papier, le collectif invite un artiste encore jamais venu fouler ta terre bordelaise : l’uruguayen Manglus (aka Pichiflautin). A 28 ans, le DJ est un habitué de l’Europe qu’il parcourt de villes en villes pour se confronter à ce qui se fait de mieux en termes de scènes électroniqus à l’instar de Berlin, Barcelone ou Paris. Né d’un père roumain, on comprendra aisément les penchants micro du bonhomme qui a déjà partagé les platines avec Raresh, Rhadoo ou Ricardo Villalobos. Un voyage hypnotique à prévoir, avec également Antoine Sy (BinarySound) et les hôtes Les Viatiques Soundsystem. Ah oui, on avait oublié la meilleure : l’évènement est gratuit, sur présentation d’une invitation nominative !

2×1 places: L’Orangeade 3rd Birthday 01/04

dans ART ET CRÉATION

Le Type a deux places à vous faire remporter pour la soirée d’anniversaire de l’Orangeade. Au programme, un lieu à la campagne tenu secret et 7h de groove.

}

Depuis 2014, le crew de l’Orangeade fait danser les bordelais, et pour souffler leur troisième bougie, ils ne font pas les choses à moitié. Avides de s’approprier des lieux toujours plus atypiques, cette fois ils nous emmènent au grand air. C’est dans un mystérieux spot de la campagne bordelaise que les festivités vont se dérouler. Pour ce qui est de l’accessibilité, tout le monde est invité à prendre un bus à 21h qui aura pour destination unique : la fête. Des navettes pour le retour sont prévues toutes les heures et ce dès 1h du matin. Alors toi l’ami qui allait déjà empoigner ses clés de voiture, tu peux laisser ton automobile au garage. Côté musique, il y aura non pas un, mais bien deux dancefloors. Au programme une avalanche de vinyles et 7 heures de musique qui iront de la house à la funk avec entre autre Freema, Atemi, Baker, Bounty Inversé… Au détour d’une vigne, vous pourrez croiser des installations de M.Cardin, de La Crafterie ou encore des Paysagistes Sans Frontières qui viendront habiller le jardin. Faisons une confiance aveugle à l’Orangeade, qui nous réserve surement une sacré soirée.

}

▬▬▬▬ INFOS PRATIQUES▬▬▬▬

Evènement Facebook

 Pour gagner ta place pour la soirée ; like la fanpage du Type et like le post concernant le jeu concours ou envoie un mail à
contact@letype.fr en objet « L’Orangeade Birthday 1/04 »
(Nom + Prénom + email)

Le Bootleg fête ses 4 ans aux côtés des bordelais

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Joyeux anniversaire Le Bootleg ! En 4 ans, la salle s’est imposée comme un acteur incontournable de la vie culturelle nocturne bordelaise avec une programmation concert et club qualitative. Pour souffler cette quatrième bougie, l’équipe a offert des cartes blanches à trois collectifs bordelais qui s’efforceront de proposer différentes esthétiques, à l’image de la pluralité artistique qui prévaut à Bordeaux.

4}

4 ans au service de la vitalité culturelle bordelaise

Voilà maintenant 4 ans que Le Bootleg s’efforce de proposer aux bordelais une programmation exigeante qui faisait jusqu’ici défaut en centre-ville. Ouverte en 2013, la structure associative est devenue un des piliers de la nuit à Bordeaux, avec plus de 30 000 adhérents et plus de 300 concerts au compteur (auxquels il convient d’ajouter toutes les soirées clubs organisées en son sein depuis). Si la salle peut aujourd’hui se targuer d’avoir trouvé son public, l’histoire du Bootleg a été tourmenté, et son futur reste à écrire. Un an après son ouverture, en mars 2014, le lieu subit en effet une fermeture administrative très préjudiciable. La résistance s’organise : une campagne de crowdfunding plus tard et des mois de travaux permettront au Bootleg de ré-ouvrir en grande pompe en octobre 2014. Depuis, le Bootleg poursuit ses efforts pour proposer une programmation de qualité, entre rock, garage, métal, funk et musiques électroniques pendant les soirées clubs. Dans une dimension économique sociale et solidaire, l’association valorise à son échelle les cultures alternatives de la ville et d’ailleurs. Son quatrième anniversaire sera donc l’occasion de célébrer la vitalité culturelle locale !

)

)

Une programmation anniversaire confiée à des collectifs locaux

Afin de fêter dignement ses 4 ans, Le Bootleg a convoqué 3 collectifs bordelais pour la programmation. En tout, les festivités s’étaleront sur un mois, une première semaine étant programmée par la salle elle-même. Pour le reste, on retrouvera des promoteurs locaux déjà très actifs à Bordeaux ; Microkosm dans une veine techno industrielle, le collectif tplt responsable des excellents événements aux Vivres de l’art Le Salon / Le Verger, ou encore les trublions de À l’eau et leur hédonisme électrique. Entre jazz, rock, funk, house ou techno, tout le monde devrait s’y retrouver. Au-delà des différentes chapelles musicales, les formats des événements varieront sur ce mois de célébration, puisqu’en plus des concerts, on aura notamment l’occasion de faire la fête jusqu’au petit matin pour les soirées club, de voir un spectacle d’impro ou d’apprécier en afterwork une expo. Histoire de s’y retrouver, un visuel vaut mieux qu’un long texte (cliquer sur le visuel ci-dessus pour tout voir).)

)

Toutes les infos sur la programmation :

5 ans de l’iBoat : 24h de paillettes, house & patins

dans DIVAGATIONS LOCALES/MUSIQUE

Toujours avide de proposer à son public des événements diversifiés aussi bien dans les styles que dans les formats : ce weekend pour souffler ses 5 bougies, l’IBoat nous a préparé 24 heures de fête non-stop au sein de 5 lieux différents ! Alors autant dire que vendredi, ce sera une soupe et au lit pour être en forme dès samedi 1er octobre, à partir de 18h ! 

}

Le coup d’envoi de cet anniversaire se fera dès 18h à la Maison Des Projets Des Bassins à Flot, avec le vernissage de la rétrospective graphique du studio Bureau Parade. Composé de Grégoire Grange et Sébastien Paquereau, ces graphistes indépendants sont a l’origine de la communication visuelle de l’IBOAT depuis ses débuts. Cette exposition sera l’occasion de retracer en images cinq ans de fête au sein du bateau.

cerronne

}

Quand les aiguilles de l’horloge indiqueront 20h, on chausse ses patins et on file à la Base Sous-Marine. Cet endroit emblématique des Bassins-à-Flot, va accueillir le temps d’un soir, une grande messe disco ! Et ce sera Ceronne qui endossera le rôle de maître de cérémonie. Ce batteur de formation est considéré comme un des pionniers de la musique disco et de la house notamment. Il a marqué plusieurs générations avec des titres comme « Supernature » ou bien « Je Suis Music ». Pour la première partie, ce sera le groupe bordelais Bengale qui s’en chargera. Ce duo apportera une touche pop à la soirée. Et attention, il est aussi annoncé une piste de rollers dancing animée par le duo de 45 Tours Mon Amour. Quelques paires de patins seront mis à disposition par l’association Pierre qui Roule, mais il est plutôt recommandé d’apporter ses propres patins. Donc si jamais une paire poussiéreuse traîne au fond de votre placard à chaussures, prenez-la. C’est une sacrée soirée qui se prépare ; le béton de la Base Sous-Marine se mêlera aux paillettes et la disco de Cerrone retentira pour vous faire danser jusqu’à 1h.

1-entree-iboat-nuit-2

Pas de panique, à 1h on ne rentre pas se coucher. La fête se poursuit directement dans la cale de l’IBoat. Cette fois, c’est un live à 6 mains qui nous est proposé. Il rassemblera Mad Rey, LB (aka Labat) et Neue Grafik sous le projet Raheem Experience. En amont ce sera un B2B entre Zaltan du label Antinote et Orpheu The Wizard qui ouvrira cette nuit mise sous le signe de la house.

7 heures passé, les lumières de la cale se rallument. Mais ne vous en faites pas, l’after n’est pas très loin. Direction la Dalle du Pertuis, juste derrière l’IBoat, où le pianiste Maxence Cyrin reprendra les plus grands classiques de la musique électronique au piano solo. Le tout en plein air avec un levé de soleil et du café et des viennoiseries. Ça c’est un after de qualité non ?

A partir de 10h, les clubbers les plus téméraires et les lèves tôt du dimanche, pourront profiter d’une journée détente sur la plage de l’IBOAT. Au menu : brunch musical, marché bio, massages, yoga et un concert du groupe Boys In Lilies.

La fête se terminera sur cette même plage avec un concert disco-électro de Calypsodelia à 18h30 et une projection en plein air du film « Les Derniers Jours du disco » de Whit Stillman à 20h30. Cette dernière soirée se déroulera en partenariat avec le FIFIB, qui fête aussi ses 5 ans cette année.

Les 5 ans de l’IBOAT nous réserve de belles surprises. Alors on sort son short à paillettes, et rendez-vous samedi.

Garorock – 20ème édition

dans MUSIQUE
Garorock 2016

Cette année le Garorock fête ses 20 ans. Deux décennies qui ont permis au festival de s’épanouir et d’affirmer son identité musicale. Aujourd’hui, le festival propose une programmation à l’univers multiples qui laisse sa place à tous les styles. Chaque année, ce sont environ 40 000 spectateurs qui se déplacent pour assister au festival. 2016, l’année des changement et des surprises. D’habitude concentré sur trois jours, le Garorock rajoute une soirée durant laquelle se produira le groupe anglais Muse. Dans le Lot & Garonne. Tout va bien. Focus sur une édition qui risque fort de te laisser sur le carreaux. 

}

Disclosure, Flume, Ratatat, Boys Noize, Deluxe… On avait déjà eu quelques palpitations à l’annonce du début de la programmation du festival. Les organisateurs de Garorock nous avaient prévenus. Ce n’était qu’un début. Et pour cause, le 9 février, le festival a annoncé l’ajout d’une soirée supplémentaire avec comme tête d’affiche le groupe Muse. Entre le punk rock du groupe Yak, l’alternatif d’X Ambassadors, le rock brut et puissant de Ghinzu et la pop rock de Sunset Songs. Le rock sous toute ses formes sera à l’honneur lors du jeudi 30 juin. L’électro de Synapson sera également de la partie, leurs sets variés allant de Nicolas Jaar aux Rolling Stones.

Alors, oui ; le Garorock rajoute une date qui n’est pas comprise dans le pass 3 jours. La soirée du jeudi 30 juin est le cadeau d’anniversaires des 20 ans, elle se détache donc du reste du festival. Cette soirée est au prix de 67 euros, vous pouvez vous procurer le pass ici. Les détenteurs du pass Muse, n’auront pas accès au camping (puisque toute sortie est définitive) un espace détente à part leur sera dédié.

Voici les horaires de cette journée d’ouverture :
SYNAPSON : 00h10-01h10
MUSE : 22h30-00h
GHINZU : 21h-22h
X AMBASSADORS : 19h50-20h30
YAK : 18h40-19h20
SUNSET SONS : 17h40-18h10
GROUPE LOCAL : 16H40-17H10
Ouverture des portes 16h30


l-edition-2016-du-festival-marmandais-aura-lieu-les-1er-2_3493329_1000x500}

Depuis que le festival a quitté le Parc des Expositions pour la Plaine de la Filhole à Marmande, il est plus vaste, éloigné du centre ville. Le camping est situé juste à côté du festival. Immense et boisé, il offre aux festivaliers de nombreuses activités. Entre le GAROFOOT (tournoi de foot réservé au campeurs), le MARMAND’ART (qui est l’élaboration visuelle et stylisée du festival) et le fameux RED BULL BOOM BUS, qui comme chaque année ouvre les festivité dès le jeudi, et anime la foule tout au long du festival. Petit bonus : la programmation sera annoncée le 20 avril lors d’une soirée spéciale à l’IBoat (on reste en contact bien sur). Le nouveau système d’hébergement Sleep’em All revient sur le Garorock. Des tipis, des tentes pour les familles ou les groupes, le système Sleep’em All vous permettra de profiter du festival dans les meilleurs conditions.

Cette année encore, le festival innove avec le bracelet connecté en RFID, le GAROPASS. Plus de billet papier à faire valider, tout est sur votre bracelet. Cette technologie sera présent sur tous les stands du festival, puisque le bracelet fera également office de porte-monnaie électronique. Une fois votre compte créé via le site du RFID, vous pourrez créditer votre bracelet de la somme désirée. Et s’il vous reste de l’argent après le festival, celui ci vous sera remboursé sous 48 heures. Un bon moyen d’éviter de se trimballer avec de l’argent sur soi et d’en perdre la moitié à chaque pogo (vécu).

Garorock2016_V1Pour le reste de la prog, cette année encore le festival tient ses promesses. On commence fort avec la venue de The Kills, Lily Wood & The Prick, les Casseurs Flowters, Jamie XX, Biga*Ranx, Jain, Feder… La première journée/soirée du Garorock ne vous laissera pas souffler une seconde.

Le samedi 2 juillet vous mettra un petit peu plus la tête dans les étoiles. Entre M83, Deluxe, la Ed Banger House Party (avec normalement tout l’écurie Ed Banger aaaah), The Shoes, Boys Noize, Panda Dub et Flume (bordel) vous aurez de quoi quitter la terre.

La dernière journée du Garorock est souvent synonyme de « groupe plus calme ». Mais comme on n’a pas 20 ans tous les jours, le calme ça sera pour une autre fois. L’électro swing ultra dynamique du groupe Caravan Palace viendra t’enlever tes dernière forces, Method Man & Redman cuiront tes derniers neurones. On retrouvera aussi The Hives, Caribbean Dandee, et pour saupoudrer tout ça, Disclosure (allez adieu).


 

POINT IMPORTANT : Cette année, en réponse aux attentats et pour assurer la sécurité des festivaliers, les réchauds ne seront pas autorisé sur l’enceinte du festival. Plus d’infos prochainement ici.

Le Garorock a gagné sa place parmi les grands festivals français. Le Garo est devenu au fil du temps un endroit pour les amateurs de musique, venu voir des valeurs sûrs, mais aussi découvrir les grands groupes de demain. Entre jovialité, et fête, tout le monde s’y retrouve.

Pass 4 jours + accès camping (du 30 juin au 3 juillet) : 177 euros

Pass 3 jours + accès camping (du 1er juillet au 3 juillet) : 110 euros

Pass 2 jours + accès camping (du 1er juillet au 2 juillet ou du 2 juillet au 3 juillet) : 80 euros

Pass 1 jours Muse : 67 euros

Pass 1 jours Vendredi ou Samedi ou Dimanche : 45 euros

}

Toutes les infos sur le site officiel du festival Garorock, ainsi que sur la page Facebook.

L’Iboat fête ses 4 ans : AHOY!

dans MUSIQUE

Avis de tempête sur le bassin à flot du 22 au 27 septembre prochain ! L’équipage de l’Iboat annonçait entre le milieu et la fin d’août un mystérieux : « AHOY ! »…

Traditionnellement utilisé par les marins pour annoncer la vue d’une embarcation, Ahoy est aussi un mot employé comme un salut ou un avertissement. C’est donc une grande fête d’anniversaire qui se trame fin septembre. Cinq jours de remous musicaux sont attendus à l’occasion des 4 ans d’amarrage de l’Iboat aux Bassins à flot.

A l’horizon se profilent de belles pointures comme Derrick May ou bien Moodymann. Ce sera aussi l’occasion d’accueillir le projet Unforessen Alliance qui regroupe Antigone, Voiski, Birth Of Frequences et Zadig. Un bel ouragan se prépare donc dans la cale du ferry pour la partie club ! Du coté des concerts, le jeune Superpoze viendra rejoindre l’équipage pour nous enivrer avec son électro instrumentale et mélodique. Les loufoques Naive New Beaters et le rappeur Jeru De Damaja seront aussi de la partie.

Le mercredi après-midi, jour des enfants, des ateliers autour du thème de l’univers radiophonique seront proposés par Gangpol & Mit. Ces deux français se présentent comme un duo sonore et visuel et sont à l’origine du projet Radio Minus, une webradio faite par et pour les enfants. Il y en aura donc pour tous les goûts, personne ne sera oublié, petits et grands moussaillons, mélomanes au pied marin, avides de techno et épris de house.

Notre bateau bordelais préféré. Crédit @Rue89
Notre bateau bordelais préféré. Crédit @Rue89

Depuis 2011, l’Iboat s’insère harmonieusement dans un quartier en devenir. Les différentes fonctions du bateau, entre club, concert et apéroboat, sont complétées, grâce à son ponton, par des expositions, des projections de court-métrages et des vernissages. Cette dynamique est impulsée par des associations ou collectifs permettant de drainer un public diversifié vers le quartier des Bassin à Flot. Bien qu’il ne navigue pas, il conserve son caractère atypique et éclectique. Il offre des escales musicales pouvant se situer aux antipodes les unes des autres, tout en laissant une place importante aux musiques électroniques, permettant un voyage allant du rock à l’indie pop en passant par le reggae et le hip-hop.

Cet anniversaire sera l’opportunité d’élargir la liste des grands noms qui ont foulé la cale du bateau. Parmi eux, on compte déjà WhoMadeWho, Justice, Carl Craig, The Oh Sees, Laurent Garnier, Lil Louis, Nina Kraviz, Is Tropical et bien d’autres…

Alors Ahoy ! Et préparez vos cirés !

Infos :

Retourner là haut