OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ambient Party Machines : arts visuels & esthétiques musicales

dans ART ET CRÉATION

Le musée des Arts Décoratifs et du Design accueille l’exposition Ambient Party Machines du 28 janvier au 1er mars prochain. Fruit des esprits de Roman Weil et Tom Formont, lauréats du prix Audi Talents 2019, « A.P.M » est un projet composé de dispositifs et de machines mêlant jeux de lumière et de mouvement, pensées pour être installées en rave parties afin d’exploiter les espaces délaissés de nos soirées. 

Du 28 janvier au 1er mars 2020, Roman Weil et Tom Formont investiront le MADD de leurs machines. La genèse de leur projet provient de la rave, et du rapport qu’entretient l’humain avec la machine durant ces moments de fête. Ainsi, à l’inverse des machines habituelles (enceintes, stroboscopes, projecteurs…) remplissant les rôles précis de fournir les effets visuels et sonores nécessaires au déroulement d’une soirée, A.P.M présente des machines hybrides et ajustables, conçues pour être proches du public et influencer son ressenti.

Une approche de l’espace repensée

Aujourd’hui, la rave, bien qu’ayant conservé l’aspect hédoniste qui la caractérise, est un environnement relativement uniforme : le public, majoritairement tourné vers l’artiste, évolue au rythme de la musique et des effets visuels synchronisés. Les dispositifs d’A.P.M cherchent à déconstruire ce phénomène : ici, les machines investissent et s’approprient l’espace, et font partie intégrante de l’expérience, sans être réduites à l’état de simples effets visuels ou sonores. Elles tournent, vibrent ou diffusent de la lumière en continu, interpellant directement le public en lui permettant de casser le rythme de la soirée. Un moyen bienvenu de sortir du sempiternel aller-retour entre l’espace fumeur/extérieur et la piste de danse, A.P.M est un peu le parc d’attractions de la techno.

Une première exposition au MADD

Le projet ayant été éprouvé dans le milieu de la fête, il sort aujourd’hui de ses terres natales pour investir le MADD dans le centre-ville de Bordeaux. Un défi pour ses créateurs, qui présenteront donc leurs créations comme une exposition pure et dure, avec une petite surprise à la clé : le 28 janvier, jour du vernissage, et les samedis 15 et 29 février, la FIMEB (Fédération Inter-associative des Musiques Électroniques de Bordeaux) et ses artistes joueront des DJ sets pour mettre en musique l’exposition. On y retrouve cette volonté de flouter les lignes entre l’expérience visuelle et sonore, l’une étant ici au service de l’autre. Le reste du temps, l’exposition utilisera une bande-son composée par Roman et Tom, adaptée aux effets de leurs créations. Les univers musicaux exploités tourneront autour de l’ambient, de la techno ou encore du drone et du downtempo.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

Retourner là haut