Ola Radio à l’assaut du « plus grand b2b de tous les temps »

dans DIVAGATIONS LOCALES/MÉDIAS

Lancée en janvier 2019, la webradio bordelaise Ola Radio s’apprête à organiser le « plus grand b2b de tous les temps » à l’occasion de son premier anniversaire le 1er février 2020. 200 dj’s sont attendus pour battre le record pour l’instant établi à 182 artistes.

Depuis sa création, Ola Radio ne lésine pas sur les idées pour rythmer son actualité et mobiliser sa communauté grandissante à Bordeaux. De l’investissement de la Halle des Chartrons cet été en passant par une croisière ayant fait quelques vagues à la rentrée, l’équipe s’efforce de faire vivre le projet hors des murs du sous-sol du café Mancuso tout en le faisant rayonner ici à Bordeaux et ailleurs. La prochaine opé de la webradio va à coup sûr renforcer cette dimension en offrant un joli coup de projecteur à Ola avec un record à battre à inscrire au Guinness Records.

Un back-to-back record et 200 dj’s pour les 1 an de la radio

C’est en effet un back-to-back dantesque qui sera proposé le 1er février par Ola Radio avec 200 dj’s qui se succéderont aux platines, le tout livestreamé. L’actuel record est détenu par d’autres compères de Manchester qui avaient réunis 182 dj’s le 14 avril 2019 à Manchester pour 10 heures de set ! Cette fois, c’est 13 heures de performances qui seront proposées par la radio bordelaise, avec un morceau joué par chacun des artistes conviés à la fête, de 80 à 130 bpm. L’idée derrière est bien là encore de mobiliser la scène locale et les multiples collectifs qui ont trouvé depuis janvier 2019 un véritable lieu fédérateur en ville.

Cet anniversaire sera par ailleurs l’occasion de célébrer une dernière fois le lieu qui a accueilli Ola Radio : le Café Mancuso, qui vient lui de fêter ses 2 ans. À la suite de ce « plus grand b2b de tous les temps », l’équipe de la webradio (composée des deux co-fondateurs Alice, Rémi et d’autres acolytes) déménagera en effet dans un nouveau local « indépendant » et voguera ainsi vers de nouveaux horizons, histoire de continuer de soutenir la scène locale, comme la radio le fait parfaitement depuis sa création.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de DIVAGATIONS LOCALES

Retourner là haut