BT59 : nouveau nom & programmation pour le club de Bègles

dans ANNONCES/ÉVÉNEMENTS

Le BT59, l’un des plus anciens clubs électroniques locaux en activité, a profité de l’été pour se remettre à neuf. Nouveaux propriétaires, nouveau nom et nouvelle programmation pour le lieu : une excellente nouvelle pour les nuits bordelaises.

Crédit photo : Luna Omer-Verny

Refonte visuelle

Les habitués ne seront pas surpris : le club s’appelle désormais simplement « BT », un nom déjà adopté par les fêtards bordelais depuis longtemps. Le lieu a été racheté avant l’été, et l’équipe a mis la saison à profit pour l’améliorer. Ainsi, la décoration et l’éclairage de la salle comme de l’espace extérieur ont été revus, et un nouveau bar a également été placé à l’extérieur, utile pour réduire l’attente des fêtards au comptoir.

Un large spectre musical

Cette nouvelle identité vient bien sûr avec une nouvelle programmation qui vient piocher dans une très belle variété de courants électroniques. Après plusieurs années orientées principalement vers la bass music, la trance et la techno, le BT s’ouvre à plus d’éclectisme sans oublier ses racines, en proposant un bon équilibre entre pointures et talents émergents. Les amateurs de techno froide et puissante seront ravis de retrouver des artistes comme UVB, boss du label Body Theory. Le très productif DJ et producteur français jouera le 6 décembre prochain en compagnie de Reka, Alienata et Laura BCR. Une autre affiche à surveiller est la date qui verra Pardonnez-Nous, Glitter et le duo Sheitan Brothers se succéder aux platines.

Le club ne s’arrête pas là et élargit son offre en invitant également d’excellents selectors. Les immanquables du genre : Josey Rebelle, dont les sets imprévisibles mélangeant techno, house et breakbeat ont régalé les dancefloors des plus grands clubs du monde, ainsi que Paul Woolford/Special Request, véritable maître du DJing à la technique irréprochable ou encore Victor Ruiz, populaire producteur basé à Berlin, fort de remixes pour des mastodontes tels que Moby ou Stephan Bodzin, ainsi que de sorties chez Drumcode ou Electric Ballroom. On laisse son incroyable Boiler Room de 2018 à Dekmantel parler pour lui. D’autres artistes tels que Mila Dietrich, française elle aussi, et ses inspirations EBM/Cold Wave ont foulé le lieu.

Le BT propose aussi désormais de très bons live, et il y en a pour tous les goûts. Claro Intelecto a déjà eu l’occasion d’y apporter sa dub techno/IDM avec son nouveau live. Kosh, signé sur l’excellent label marocain Casa Voyager, proposera son electro ultra pêchue, et le trio Lyonnais J-Zbel était récemment de passage pour vous renvoyer au début des années 90 avec leur musique mélangeant gabber, old school rave et drum & bass. Vous êtes prévenus, le BT frappe fort cette année, avec des bookings variés et recherchés qui amènent une fraîcheur bienvenue sur une scène bordelaise parfois un peu étriquée.

Autres affiches à surveiller au BT : Armless Kid, OCB, Elisa Do Brasil, Mayeul…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ANNONCES

Retourner là haut