Report : Boiler Room à Bordeaux, fête totale & locale

dans ÉVÉNEMENTS/REPORTAGES

Vendredi 27 septembre, le collectif tplt s’est associé à Boiler Room pour organiser la toute première soirée soirée du même nom à Bordeaux. Un événement particulièrement attendu en ville et qui n’a pas manqué d’honorer ses promesses : 6 heures de musique, tantôt lente ou rapide mais toujours percutante et incisive, 7 artistes – dont une très large majorité de locaux – et surtout un lieu singulier parfaitement adapté aux sonorités proposés par les différents dj’s : retour sur l’événement.

Crédit photo : William Millaud

C’est peu de dire que la teuf était attendue ; mis en ligne le vendredi 6 septembre, les tickets pour la soirée s’étaient écoulés en quelques heures. L’engouement pour Boiler Room et la renommée locale du collectif organisateur aidant, Bordeaux s’apprêtait à vivre un moment marquant. D’autant que les récents souvenirs d’événements s’étant déroulé dans la Base Sous Marine n’avaient pas forcément aidé à la réputation des soirées en son sein ; tplt était donc attendu au tournant.

Spot singulier pour teuf totale

D’abord, le lieu : brut, imposant, quasi solennel. Une salle, une scène unique et centrale. Tel un ring de boxe, le public était invité à circuler autour d’artistes déroulant leurs morceaux dans un espace haut sous plafond où les basses manquaient parfois de profondeur. Qu’importe ; le public est remonté, comblé par une telle expérience inédite en ville. Dos aux artistes, l’un des murs du lieu offre un spectacle de mapping immersif qui voit se succéder des visuels de la chaîne anglaise et l’élégant logo de tplt. Des formes hypnotiques et des paysages dystopiques prennent également forme sur la façade. Niveau lumières, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands pour un rendu ultra convaincant qui renforce la dimension « totale » de la teuf. Par ailleurs, un spot extérieur assez spacieux offrait au public un sas pour souffler. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour que les 700 personnes ayant pu mettre la main sur le précieux sésame puissent passer une excellente soirée.

Un bel hommage à la scène locale

Le line upqu’on vous avait présenté ici – de cette Boiler Room bordelaise promettait non seulement de ne pas décevoir par la qualité des artistes qu’on a l’habitude d’écouter lors des différents Vergers et Serre mais surtout par le bel hommage fait à la scène locale. Sans « têtes d’affiches », la soirée a tenue toute ses promesses. Comme à l’accoutumée lors des BR, un maître de cérémonie avait été choisi histoire d’introduire et présenter (en anglais) chacun des artistes en début de set avec une courte intervention. Là aussi c’est une figure emblématique de la scène locale qui avait été sollicité par tplt : Leroy Washington.

Tour à tour, les différents artistes ont donc déroulé leurs plaques, aucun live n’ayant été proposé. Dans des rythmiques tantôt lentes ou rapides et toujours entraînantes, chacun a su déployer son style tout en affirmant son univers respectif. Dès 19h00, dans une salle plutôt clairsemée, un back-to-back entre les résidents de tplt Superlate et Theorama a servi d’impeccable introduction avant d’accueillir la seule représentante de la gente féminine du plateau : Epsilove. Celle-ci nous plonge dans son univers aux ambiances cheloues et distordues, particulièrement en phase avec le lieu. Enchaînant dans la foulée avec un morceau bien mystique d’Eiger Drums Propaganda (moitié des Pilotwings), les résidents Blumm et Insulaire balancent du rythme lent et des relents dub à une audience qui réagit plutôt bien, galvanisée par le moment proposé. Jann succède au duo avec sa vibe punk et parvient parfaitement à entraîner le public dans son trip. Enfin, Djedjotronic achèvera de retourner une Base sous-marine blindée (mais qui malgré tout évite l’écueil de la surcharge et du manque de circulation). Son EBM tendance indus et sa techno ultra cognante emportent tout sur son passage : les derniers morceaux joués se font dans une ambiance finale survoltée. Le son s’arrête, comme convenu, à 1 heure du matin. L’heure de poursuivre la teuf ou d’aller se coucher, c’est selon. Une chose est sûre : Bordeaux vient de vivre un grand moment grâce à tplt qui, après cet épisode marquant prépare déjà la suite de sa saison bordelaise…
)

Revoir les différents sets des artistes :

  • SUPERLATE B2B THEORAMA

  • EPSILOVE

  • BLUMM B2B INSULAIRE

  • JANN

  • DJEDJOTRONIC

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ÉVÉNEMENTS

Retourner là haut