Eclectype #51 — La playlist bordelaise — avril 2019

dans MUSIQUE/SÉLECTA

Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création, émergente ou non, à Bordeaux.
)

Dätcha Mandala – Mojoy

Morceau de leur 45 tours Anâhata, « Mojoy » est un titre du trio Dätcha Mandala. En première partie des Insus au Stade de France, ce groupe originaire de Bordeaux est en pleine ascension. On pourra les retrouver le 28 juin au Rocher de Palmer avec l’univers symphonique de l’orchestre du JOSEM. Un film d’animation a été réalisé par Bakuss Circus sur le titre blues rock « Mojoy ».
}

Naë – No Fears

Découverte au côté de Sopico, Naë a été sollicitée pour les premières parties de Patrice, Soprano, LEJ et Ben l’Oncle Soul. Artiste bordelaise, on peut l’entendre régulièrement sur Bordeaux et ses environs où elle joue le 2 mai prochain au Rocher de Palmer en compagnie de Foé et THEA. Foncez écouter « No Fears », extrait de son premier EP.

 

IGee – Tout est die

Deuxième extrait de son EP Nahash, IGee dépend du groupe Deep & IGee, deux rappeurs bordelais évoluant dans le milieu depuis 6 ans. Ils se produiront notamment au Void le 3 mai, pour la GOLD TRAP consacrée à la mise en avant d’artistes prometteurs, tout comme le morceau « Tout est die ».
}

Julien Granel – Tant que le soleil brille

Avant son titre « La mer à boire », le landais Julien Granel nous dévoilait, en 2017, son premier clip sur le morceau « Tant que le soleil brille ». Avec ses mélodies pops et sa plume poétique, Julien Granel a déjà fait les premières parties de nombreux artistes : Loïc Nottet, Talisco ou encore Angèle avec qui, il montera sur scène le 14 novembre prochain à l’Arena.
)

Pénélope – Silent Traveling

De la « folk de station balnéaire abandonnée ». C’est ainsi que Pénélope qualifient eux-mêmes leur musique. Nouveau projet d’anciens membres de Girafe, le groupe prépare un single et une captation en mai ainsi qu’un EP fin juin. Affaire à suivre donc !
)

WL Crew – Playground (OCTANT Studio)

Les potes de WL Crew ont récemment sorti une capsule vidéo live impeccable chez OCTANT Studio. Toujours au top, les MC du crew enchaînent les uns après les autres leurs punchlines bien aiguisés qui tombent toujours juste. A noter que OCTANT Studio préparent de leurs côtés plusieurs vidéos à paraître bientôt.
}

Mamapsyche – Le Grand Manitou

Aperçu en concert en première partie de la canadienne Tess Parks à L’Astrodøme, Mamapsyche balance un rock psyché qui sent bon le je-m’en-foutisme tout en balançant des gros riffs bien efficaces. « L’enfant caché de la scène underground française [qui] émerge des bas-fonds bordelais » à coup de rock hybride-débridé, tout simplement.
}

Ziqui – J’allume la lumières

Originaire de Paris, Ziqui évolue à Bordeaux dans une école locale bien connue du supérieur. Rappelant parfois les phases du rappeur québécois Loud, le MC prépare un album pour mai 2019 ; Porté Disparu.
}

Jus Jam – Attraction Rules

Titre ultra smooth et délicieux concocté par Jus Jam, proche de l’écurie Electrocorp. Un groove lancinant accompagné d’une bassline ultra efficace et de nappes planantes à souhait ; le pied.

OrOr – Martien Sans Frontières


Après son premier EP Side en 2016, ce trio amical bordelais a sorti son second EP Sensations en 2017. Un style musical qui lui est propre, influencé par l’univers des Pink Floyd et celui des Beatles pour le guitariste. OrOr qui a fait la première partie de Julian Perretta, l’été 2016, a déjà séduit de nombreux adeptes de ses sons pop/rock/électro.

}

Et découvrez d’autres Eclectypes avec d’autres artistes locaux à découvrir :

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut