Une webradio à Bordeaux : Ola Radio

dans ART ET CRÉATION/DIVAGATIONS LOCALES/MÉDIAS/MUSIQUE

Bordeaux verra débarquer dans un mois sa première webradio dédiée à la culture électronique et ses acteurs : Ola Radio. Le Type a eu l’honneur de rencontrer Alice, Rémi et Tommy, les trois créateurs de cette révolution musicale et culturelle locale longtemps attendue.

Le noyau d’Ola Radio

Notre belle endormie se réveille. Petit à petit. Le dynamisme des musiques électroniques est un fait, et ce depuis plus d’une dizaine d’années, tant par l’émergence des collectifs, des genres, des scènes et des artistes. Bordeaux a peut-être souffert d’un manquement à ce rayonnement, qui aujourd’hui commence à dépasser la frontière nationale et vient se faire entendre à l’étranger.

Les trois bordelais que sont Alice, Rémi et Tommy, eux-mêmes acteurs culturels de notre fief, le savent bien. Passionnés, que cela soit à travers leurs propres collectifs, par amour de la musique et de la vie associative depuis plusieurs années, ils ont eu à cœur de vouloir transmettre au public, qu’il soit plus ou moins initié, cette curiosité de la musique électronique souvent étouffée par les clichés ou par un manque de proximité et de représentation.

L’idée première d’Ola Radio est d’être un puissant relais de la création culturelle, éphémère ou non, et de l’activité musicale et artistique locale. Tommy : « Nous sommes partis du constat qu’à Bordeaux, il n’y avait pas de média, du moins sous la forme d’une webradio, représentant cet écosystème, ces acteurs que nous-mêmes nous côtoyons depuis quelques années, en les faisant participer et s’exprimer sur différents créneaux, et ainsi rassembler tout ceux qui font bouger les lignes ici. C’est cela que l’on revendique ».

Rémi : « Il faut casser les frontières. Aujourd’hui il y a des collectifs qui font bouger la ville en invitant des artistes et djs à l’échelle européenne et internationale. Je peux très bien prendre l’exemple des Bordeaux Open Air, du Pavillon d’Eté avec le collectif L’Orangeade, ou bien le Verger des Vivres de l’Art par tplt, la fête de la musique qui convie enfants, adultes et fédère une population qui apprécie de plus en plus la musique électronique ».

La plateforme Ola Radio

Grisante est l’idée de voir demain une webradio référente, mettant Bordeaux sur le devant de la scène, à l’image de la Red Light Radio d’Amsterdam, qui fait figure de proue dans le milieu de la musique électronique en Europe et dans le monde. En se voulant être à la fois une plateforme d’information, d’échange entre collectifs, établissements, associations ou médias, Ola Radio vient se positionner comme acteur culturel à part entière, soutenant ainsi le dynamisme de la ville. Pour Tommy, « il y aura une dominante musique électronique, sans se fermer à d’autres genres bien entendu, avec une couleur musicale sensible, un esprit indé, le tout axé sur la découverte ».

Alice : « Nous sommes sur du local en premier lieu, mais si demain par exemple un artiste international passe à l’Iboat, avec qui nous sommes en contact, nous pourrons envisager des interviews ».

Une webradio qui se présente comme jeune, engagée, consciente de la ville et de ses capacités. Que l’on soit digger de vinyles, étudiant, nouvel arrivant, ou habitué des clubs underground de Bordeaux, Ola Radio prône une effervescence culturelle qui peut parler à un large public, curieux, novice ou averti.

Tommy : « Clairement , nous visons un public de mélomanes, de gens qui s’intéressent un minimum à la musique, comme aux puristes, mais nous avons aussi l’envie que ça puisse parvenir à d’autres personnes, qu’il y ait un vrai rayonnement.»

Rémi : « C’est un projet qui me tient vraiment à cœur, ça me touche de sensibiliser d’autres personnes, que ceux qui viennent à des événements comprennent et soient encore plus sensibles à la démarche d’un promoteur ou d’un artiste ».

Un programme complet et soigné

Pour mener à bien ce projet, Ola Radio s’est entouré de partenaires solides. Collectifs locaux, djs indépendants, salles de concerts, clubs ou autres structures artistiques bordelaise, les possibilités ne manquent pas. Nous pourrons ainsi voir dès le premier semestre 2019 une grille de programme dynamique et diversifiée en fonction des jours et des heures, le tout visible et audible depuis le site web olaradio.fr, et par une future application mobile.

Résidences d’artistes et de collectifs, émissions culturelles, promotion de la scène électronique locale, live stream ou flash info agenda, il s’agit ici d’un programme complet jamais vu sur Bordeaux. Rémi explique : « nous avons déjà sélectionné une dizaine de collectifs, deux salles de concerts, et huit Dj indépendants, qui auront une résidence deux heures par semaine sur la radio ». On peut déjà citer comme partenaires trois gros et solides collectifs Bordelais : tplt, À l’eau et L’Orangeade, annoncés fraîchement, avant que la liste ne s’allonge prochainement… Une nouvelle page de la vie culturelle Bordelaise s’ouvrira donc le 14 janvier, rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte…
)

  • Une page facebook est déjà active ici ainsi qu’une page instagram pour suivre l’actualité de la radio.

5 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de ART ET CRÉATION

Retourner là haut