Interview de Vianney, programmateur de La Voûte


Apparu récemment sur nos radars, La Voûte est un lieu de vie culturel implanté au cœur de Bordeaux. Ayant repris les clés du spot fin 2017 pour y insuffler une nouvelle vie et réinventer son identité, Vianney est au cœur du projet. Dans un contexte local compliqué avec un certain nombre de fermeture de salles à Bordeaux, La Voûte participe de la survie des musiques actuelles en centre-ville, en offrant aux artistes et collectifs un espace de diffusion privilégié. Soucieux de donner la parole aux acteurs qui contribuent à revitaliser une ville qui tend à se replier sur elle-même, on a posé quelques questions à Vianney, programmateur et gérant de La Voûte.
)

Le Type : Salut Vianney. Tu peux nous dire en deux mots ce qu’est La Voûte ?

Vianney : La Voûte est un lieu de concert situé dans une cave sous la Brasserie Les Halles aux Capucins. Il se compose de deux caves, l’une avec scène et espace pour le public, ainsi que d’une cave un peu plus petite avec un bar et quelques fauteuils et tables pour permettre aux gens de se poser tout en profitant de l’ambiance du lieu.

On fait quoi dans La Voûte ?

Le lieu propose des concerts du mercredi au samedi et, de manière exceptionnelle, le dimanche également. Pour se rafraîchir sur place, des bières à la pression sont disponibles ainsi que du vin. Une sélection de bières bouteilles de la Brasserie MX vient compléter ce tableau.

Au niveau de la ligne artistique de la salle, quelles esthétiques as-tu à cœur de défendre avec ce lieu ?

À la base il y avait un fort désir de rester très éclectique. Le lieu avait donc vocation à être un espace d’expression pour certains styles musicaux plébiscités par un public de « spécialiste », assez pointu, et forcément ne représentant pas la frange majoritaire de la population. On pourrait résumer cela par une phrase qui peut paraître très démagogique mais qui est néanmoins juste : « Chacun a le droit de s’exprimer ». La réalité de la situation, notamment la récente fermeture des Runes (bar métal dans le centre Bordeaux), a fait que je suis amené à réserver des créneaux à des associations ou des groupes qui programment essentiellement du rock et ses dérivé (punk, métal, etc…). Donc, même si j’ai fait et ferai encore en sorte de diversifier au maximum les genres représentés à la Voûte (hip-hop, musiques électroniques, drone…), force est de constater que Bordeaux reste toujours une fière représentante de ce style musical qu’est le rock !

Depuis quand le lieu existe ?

En tant que membre de groupe et comme programmateur de l’association Collectif Fantôme, j’ai participé à plusieurs concerts dans cette cave. Le lieu fonctionnant au ralenti, j’ai proposé au propriétaire de la Brasserie, Ivan, un ami de longue date (nous nous sommes connus en terminale !) d’essayer de lancer un nouveau lieu culturel. Il m’a donné carte blanche. J’ai récupéré les clés de la salle en novembre 2017. J’ai enchainé tout de suite avec la programmation déjà existante, tout en commençant  à programmer de nouveaux évènements, en remettant parallèlement la cave en état. En janvier 2018, la salle a été renommée, et j’ai mis en place les outils de communication actuel (notre page Facebook, un compte Instagram…).

Qu’est-ce qu’on peut venir voir prochainement ? Ou qu’a-t-on raté récemment ?

La liste est longue ! En vrac, on a eu une soirée punk organisée par Burdigala Records le 22 septembre dernier, une soirée hip-hop organisée par le Collectif Fantôme le 28. On a eu un concert le dimanche 21 octobre, organisé par l’équipe du Métronome Fest. Et encore bien d’autres que vous pouvez retrouver dans la liste des évènements sur le Facebook de la Voûte.

Comment est structurée la salle ? Vous êtes sous forme associative ?

Au début, la question s’est posée de la forme à adopter pour la gestion du lieu. J’ai pensé à inclure dans l’aventure le Collectif Fantôme, mais la vie et les occupations de chacun a fait que je me suis retrouvé à gérer la programmation, le comptoir, le ménage… bref, le lieu de manière globale tout seul. Je tiens quand même à adresser un énorme remerciement à toute l’équipe de l’association pour toute l’aide qu’elle m’a apporté pour le lancement du lieu et pour le début de l’année 2018 qui a été un peu compliqué pour moi. Seb, Popo, Louloute et Hugo, je n’y serais jamais arrivé sans eux. Et merci encore pour leur disponibilité encore aujourd’hui.

Il doit y avoir un sacré paquet de gens à remercier pour l’accomplissement d’un tel projet…

Énormément, oui. Il y a bien sûr toutes les associations qui organisent et qui permettent de faire vivre le lieu ; Les Réceptions de l’Ambassadeur (qui est l’asso qui a organisé le plus de concerts dans le lieu pour l’instant, big up Augustin), Nun Fights Nun, Burdigala Records, Flippin’ Freaks, Running Free Project, KickYour Asso, Métronome Fest, Under The Knife, Young For Eternity Shows, Allume Le Post, Aether, My Own Shit Scene, La Renverse, Association Média Musique… Un gros merci aux groupes de musique et aux personnes qui organisent également des soirées avec leurs petites mimines. Un énorme merci à l’équipe de la Brasserie, à Chucky et Ben pour leur expertise culinaire sur le catering, à Sam pour le maintien de la barque en journée, avec un bisou spécial à Ivan pour l’opportunité qu’il m’a donné, et pour le soutien sans faille dans le développement du lieu. Et bien entendu pour finir un gigantesque merci au public sans qui cette aventure ne serait pas possible.

Merci Vianney et bonne route à La Voute !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *