Migratory Musics : accueil en musique au Rocher de Palmer


Samedi 13 et dimanche 14 octobre, le Rocher de Palmer accueille un temps de réflexion et de restitution autour de Migratory Musics. Ce projet, soutenu par la Commission Européenne à travers le programme Erasmus+, vise à faciliter l’accueil et l’intégration des populations migrantes, à travers l’art et le patrimoine culturel.

Migratory Musics, projet européen pour l’intégration des populations migrantes

Depuis le mois de septembre 2017, Migratory Musics vise à développer des outils pédagogiques innovants en vue de l’intégration des populations migrantes. Porté par Musiques de Nuit et le Rocher de Palmer, ce projet de coopération réunit des acteurs français (la Commune de Bègles associée aux écoles Marcel Sembat et Ferdinand Buisson, le Centre Social et Culturel de l’Estey, le LABA et INSUP Formation), belges (la Maison de la création Bruxelles Nord et l’École Fondamentale de l’Athénée Royal Bruxelles 2) et grecs (EDRA et Synkoino Coop associé à l’école de Menemeni de Thessalonique). Cette coopération, qui bénéficie de financements européens via le programme Erasmus+, entend mettre l’éducation, la culture et les arts au cœur du processus d’intégration des plus jeunes. Dans le cadre d’ErasmusDay, une session de présentation des accomplissements du projet sera présentée au Rocher de Palmer.

2 journées d’échanges sur les liens entre culture et migrations

Rendez-vous donc le samedi 13 et le dimanche 14 octobre au Rocher de Palmer pour deux journées de discussions, projections ou de concerts pour rendre compte des réalités et des aboutissements d’une année de coopération. La journée du samedi sera rythmée par une table-ronde (de 10h30 à 12h30) ayant pour intitulée : « Quand l’accueil des familles migrantes passe aussi par la valorisation des langues maternelles ». Le lendemain, une séance d’écoute de berceuses du monde sera mise en place (un disque enregistré avec des jeunes de Bègles, de Bruxelles et de Thessalonique), ainsi qu’une projection d’un documentaire de 20 minutes racontant le making off du projet. Un concert est également prévu, de même qu’une rencontre avec Aurélia Coulaty, à l’origine de Migratory Musics, et avec le photographe Pierre Wetzel autour de l’exposition « Les rêves d’avant la route ». L’entrée est gratuite, dans la limite des places disponibles.
)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *