Roscella Bay, une quatrième édition qui prend le large


Fort du succès de ses trois premières éditions, le Roscella Bay festival réitère son exercice de style du 20 au 23 septembre prochain, avec une programmation toujours aussi pointue, variée et une aire de jeu revisitée, plus arborée, les pieds dans l’eau.

Cette année, ce n’est plus la friche industrielle du Gabut mais le chenal menant au Vieux Port de la Rochelle (site de 4000 m2) qui va se retrouver envahie par le groove de MCDE, déjà présent lors de la première édition, ou encore des sélectas qualitatives de Mad Rey et Simo Cell. Cette année il y aura deux soirées d’ouverture ; une le jeudi sur le France 1, un mythique navire météorologique classé avec une ribambelle d’artistes locaux, et une autre le vendredi qui sera comme à son habitude gratuite mais sur invitation ; on aura l’occasion de pogoter comme il se doit sur les phases des suisses Makala, Di-meh et SLIMKA sous leur blaze XTREM Tour. Présent aussi ; ISHA, prêt à lâcher de gros bangers. Les jours suivants, le système son oscillera entre la house de Levon Vincent, la musique world de Nu Guinea, la new wave de DMX Krew et plein d’autres artistes de talent.

A noter également comme nouveauté cette année l’inauguration des Croisières Roscella. Elles sont au nombre quatre, se dérouleront les après-midis des samedi-dimanche et seront l’occasion d’aller serrer la main à Passepartout au fort Boyard ! Les places sont limitées, donc soyez prévoyants. Au-delà d’une programmation très riche et innovante qui gravite entre musiques électroniques et black music, le Roscella Bay se démarque par sa démarche éco-responsable (en visant notamment l’objectif zéro déchets par festivaliers) et son envie de vouloir mettre en avant certains créateurs de talents. Une quatrième édition qui s’annonce déjà très alléchante sur le papier, et à laquelle on participera à cœur joie !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *