Le Verrou, débloquer la nuit bordelaise


Si Bordeaux regorge de collectifs qui réveillent peu à peu feu la Belle Endormie, peu de lieux capables d’accueillir ces derniers ont émergé ces dernières années. Nouvel acteur d’une scène bordelaise qui se porte relativement bien, Le Verrou entend non seulement développer ses propres événements, tout en proposant à terme son propre espace en ville.

Le Verrou, nouvel acteur pour « bouleverser les codes de la nuit à Bordeaux »

Si l’intention peut paraître un poil ambitieuse, le constat de nuits bordelaises calmes et peu transgressives s’offre à chacun. C’est à partir de cette observation que Le Verrou est né. Porté par Damien Thomas, Directeur artistique du Théâtre de la Rencontre, le projet proposera au fil de l’année des « formats surprenants et déstabilisants ». En termes d’esthétiques défendues, Le Verrou entend mettre à l’honneur la scène locale émergente avec une véritable « pépinière » d’artiste de la région. Au-delà, ce nouveau promoteur souhaite également ramener à Bordeaux des artistes « de la scène underground internationale ». Lesquels ? Joint par téléphone, Damien Thomas n’en dira pas plus. La démarche du directeur de l’association – par ailleurs impliqué à l’échelle politique locale à travers la plateforme citoyenne Bordeaux 2020 – s’inscrit sur le temps long, puisque celui-ci souhaite à terme ouvrir son propre en lieu à Bordeaux, constatant la faiblesse de l’offre culturelle sur ce plan.

Un premier événement le 13 juillet teinté de mystère

Au regards de l’ambition de ce nouvel entrant sur ce terrain de jeu qu’est la scène bordelaise, nous scruterons avec intérêt et attention le déroulement du premier événement organisé par Le Verrou. Lieu tenu secret, programmation locale, acte artistique singulier (œuvre à gagner en fin de soirée qui sera produite pendant l’événement par le graffeur Ozer, inspiré des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence) : sur le papier, tout porte à croire que la qualité sera au rendez-vous. Côté programmation ce sont deux artistes bien connus du circuit bordelais qui entameront les hostilités ; Octave & Lucien. Le duo The Warmers, plutôt porté sur des sonorités techno voire micro house clôtureront le bal dans un lieu qu’on ne connaît pas encore mais qui sera dévoilé la veille de l’événement sur les réseaux sociaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *