Eh ! Tu l’entends mon AHOY !?


AHOY !, c’est un cri, un signal international issu du champ lexical des marins, pour saluer ou avertir de l’arrivée imminente d’un bateau. AHOY !, c’est aussi le nouvel événement culturel et festif lancé par l’équipage de l’Iboat et l’association TRAFIC, les 1, 2 et 3 juin prochains, aux Bassins à Flot. Projet multi-générationnel et participatif, AHOY propose une alternative dépaysante à la vie culturelle bordelaise à travers une multitude d’activités sur quatre sites, durant trois jours et deux nuits. La journée, un éventail d’animations ludiques, culturelles, mais aussi sportives et écoresponsables, sera proposé à prix libre. La nuit, la scène locale côtoiera des artistes de renommée internationale à la Base sous-marine et dans la cale du Bateau. Le festival a ainsi choisi de miser sur la diversité, offrant la possibilité aux 15 000 festivaliers attendus de réaliser leur expérience personnelle d’AHOY.

Photo & édition : Miléna Delorme

Musiques de plaisance : une programmation hybride et accessible

L’objectif d’AHOY est clair comme de l’eau : sortir des codes classiques d’un festival en proposant un événement généreux, éclectique et ouvert à tous. Prendre le pari de proposer une participation libre en journée, c’est aussi rendre la culture accessible à tous. Sans minimum d’entrée pour la partie jour, le choix est laissé à chacun de soutenir un projet culturel novateur.

Car la liberté de choix du festivalier est l’essence même d’AHOY : au-delà d’une participation libre au volet diurne, l’événement propose un volet musical riche en diversité, adapté à tous les goûts, ainsi qu’un très large éventail d’activités…

Un océan de possibilité donc.

La programmation se veut audacieuse, curieuse, et accessible à tous. Orienté principalement sur l’électro, elle ne se limite par pour autant qu’à ce style : on retrouvera ainsi du rock garage, du hip hop, de la house, de l’afropunk, du blues, de la pop, du folk…

Sous le chapiteau de la dalle du Pertuis et sa scène à ciel ouvert, les festivaliers profiteront d’une programmation qualitative à prix libre, composée de découvertes locales (comme Petit Vodo), nationales (VedeTT, Cosmo Sonic…) ou internationales (Laake, Omni, Otzeki…).

L’entrée arrière de la Base sous-marine, terrain extérieur renommé « à l’ombre de la Base », sera réservé à des collectifs de Djs de Bordeaux, qui joueront depuis un bus anglais. Le volet nocturne à la Base sous-marine et à l’Iboat sera en revanche payant, en prévente ou sur place, en raison de la venue d’artistes de renommée internationale. La Base sous-marine accueillera en effet le tout dernier projet électro-onirique de l’artiste français Rone le vendredi soir, et la légende de la house music Kerri Chandler pour sa toute première venue à Bordeaux, samedi soir. Tel un phare au milieu de la nuit bordelaise, l’Iboat sera toujours à disposition des plus festifs souhaitant danser jusqu’au petit matin.

Un village participatif et écoresponsable dans un cadre urbain

Les deux sites extérieurs d’AHOY – la dalle du Pertuis, à l’ombre de la base – s’intègrent dans le carde urbain des Bassins à Flot, offrant près de 7000 mètres carré de terrain de jeu aux festivaliers. Le Village, ancré sur ces deux espaces, occupe une place majeure au sein de ce projet participatif. La grande majorité des activités et animations qui y sont proposées est adaptée aux enfants à partir de 4 ans, gratuite ou en participation libre.

Elles sont toutes aussi plurielles que ludiques : sérigraphie avec l’Atelier Serrejoint, pliage avec Disparate, tissage et macramé avec le fil d’Amandine, nail art et customisation de vêtements avec Les Enfants de la Destinée, design scandinave et DIY avec Sostrene Grene, art floral avec Kraft, cours de fitness inspiré des 80’s avec le Toutouyoucours… Les Petits Débrouillards nous apprendront comment récupérer et détourner des objets, quand Troc Massage nous offrira un massage de 20 minutes contre un don de notre choix.

Sur le site du Pertuis, un mini-marché proposera une pléiade de trésors : des fripes, des disques vinyles, des tatouages éphémères, des fleurs, des chineries vintage, mais aussi des gourmandises et produits locaux à déguster, comme du miel, des confitures, un bar à pop-corn… Une partie restauration, composée de cinq food-truck, d’un wine-truck et d’une caravane à cocktails, assouvira faim et soif. Une galerie d’art exposera le travail de sept jeunes artistes, photographes ou illustrateurs bordelais.

A l’ombre de la Base, une partie du site sera dédiée à un village éco-associatif, avec la présence de six associations (Surfrider Foundation, Du Flocon à la Vague, Les Détritivores, Ecomégot…), qui disposeront chacune d’un stand d’informations et d’ateliers de sensibilisation. Avec l’aide de la Water Family du Flocon à la vague, concernée par la préservation de l’eau, le festival entend réduire au maximum son impact environnemental et les traces de son passage. Pour ce faire, la charte écoresponsable s’engage à collecter les mégots, à mettre à disposition poubelles de tri et toilettes sèches sur tout le site, et à inciter les festivaliers au covoiturage et aux transports doux. Une brigade verte composée de bénévoles s’assurera du bon respect de ces consignes.

À l’abordage moussaillons !

 

Toutes les informations ici : AHOY !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Eh ! Tu l’entends mon AHOY !?