Eclectype #40 – La playlist bordelaise – mars 2018


Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création émergente à Bordeaux.

}Mort

Daisy Mortem – La vie c’est mort

Nouvel EP au titre en forme d’oxymore pour le duo Daisy Mortem, entre électronique bien débile et rock à l’énergie à revendre. Cocktail explosif en 5 morceaux qu’on recommande chaudement.

)

Laroze – It’s Been A Pleasure

Après son dernier EP Past 20 Years déjà très convaincant, Laroze se paye le luxe de signer l’excellent « It’s Been A Pleasure » sur le très bon label parisien DKO Records, aux côtés notamment de Mézigue ou de Sandro : respect.

)

VO – Motel

Connexion bordelo-réunionnaise avec VO aka Jouvence et ESKRO. Les deux rappeurs n’en sont pas à leur premier coup, mais c’est toujours avec réjouissance qu’on retrouve cette collaboration qui « fout le bordel » pas que « dans le motel ».

Wizard – Tarzan


Avec des influences revendiquées aussi cool que Battles, King Crimson ou La Dispute, le trio bordelais Wizard plaçait la barre haute. Le résultat ne déçoit pas avec une bonne dose de vitamine délivrée à coup de riffs bien placés qu’on a notamment pu découvrir au Void en début de mois pour la release party de leur premier album éponyme.

)

Ksanti – Narrow Void

Avec Narrow Void, Benjamin aka Ksanti part en gros trip psychédélique, à la confluence de plusieurs genres. Un style appréciable qui fait office de véritable voyage sonore lors duquel le jeune musicien bricoleur déconstruit un peu tout histoire de mieux recoller les morceaux à sa façon.

)

Evans – 18h17 w/ Ace Mamba

On a découvert Evans et son collectif 666 CLUB en checkant la belle affiche du festival de la jeune création organisé par le Krakatoa le samedi 24 mars. Le jeune crew à la prose nonchalante pose des textes fluides sur des intrus propres. Efficace et à découvrir en live donc à la fin du mois.

)

Olffmann – Lost in the city

Entraînante et captivante, la track « Lost in the city » du producteur bordelais Olffmann ne devrait pas peiner à trouver sa place sur les clés USB des DJ locaux (mais pas que) en recherche de petites bombes à balancer en peak de soirées.

)

Brutuss64 – New Girl

Derrière Brutus64 se cache un auteur de bande dessiné : Winshluss (Pinocchio ou In God We Trust) mais aussi un réalisateur de talent puisqu’on lui doit notamment Persepolis avec Marjane Satrapi et Poulet aux prunes. Sa musique aux tendances folk étant aussi délicieuses que ses créations cinématographiques et graphiques, on vous laisse imaginer ce que ça donne.

 

Rothnik – Floral Espace

Entre beatmaking et ambient expérimentale, Rothnij signe avec Floral Espace un EP intriguant aux sonorités flottantes et aquatiques qui n’est pas sans rappeler la pâte classe de Ninja Tune à certain moment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *