A la rencontre de Chrys Vadrouille


Vous vous souvenez des statues de bronze qu’on pouvait croiser dans Bordeaux, rue Sainte-Catherine, à Darwin ou encore à la Victoire ? Une jeune youtubeuse s’était amusée à nous expliquer ce dont il s’agissait exactement Ses vidéos ayant attiré l’attention du Type, on est donc allé à sa rencontre pour en savoir un peu plus sur elle, ses différents projets, sa vie à Bordeaux… Voici le résultat de notre entrevue avec Chrys Vadrouille.
}

Le Type : Salut Chrys ! Tout D’abord, je voulais te remercier pour ta disponibilité. Pour commencer, peux-tu te présenter ? Qui es-tu, d’où viens-tu et que fais-tu dans la vie ?

Chrys Vadrouille :  Et bien merci à vous également. Je m’appelle Marie, et sur Youtube je suis Chrys Vadrouille et je fais des vidéos de vulgarisation touristique. C’est tout récent, j’ai commencé en juillet dernier ; d’ailleurs la première vidéo que j’ai faite c’est sur Darwin. Je me suis intéressée à ça parce que je suis en étude dans le tourisme. Pour devenir Guide conférencière, j’ai toujours regardé des vidéos sur Youtube ; je voulais essayer mais je ne trouvais pas mon truc, et je me suis dit : autant allier mes études et ce que je veux faire de ma vie, en faisant des vidéos pour intéresser les gens !

Au début, je voulais me lancer à Orléans, c’est de là que je viens. Mais il y avait trop de gens que je connaissais, donc je n’ai pas tellement osé (rires). C’est en arrivant à Bordeaux, dans le cadre de mes études, que je me suis dit : « c’est l’occasion, je connais personne ; je me lance, si ça marche pas, ça marche pas, et si ça marche, tant mieux !

Et ça fait combien de temps que tu es Bordelaise alors ?

Je suis arrivé à Bordeaux en juillet, ça fait un peu plus de six mois que je suis Bordelaise. Donc en vrai, ça ne fait pas si longtemps que ça que je vis ici (rires)

Faire des vidéos, c’est quelque chose que tu avais réellement envie de faire depuis longtemps ? Ou c’est seulement en voyant des vidéos et en arrivant à Bordeaux que tu as eu le déclic ?

J’avais cette idée depuis un moment oui. Ça faisait longtemps que je savais que je voulais faire quelque chose, mais comme je t’ai dit, je n’osais pas à Orléans, parce que je connaissais trop de gens, et pour d’autres raisons. Mais j’avais déjà l’idée de faire des trucs de vulgarisation touristique sur Orléans. Et en arrivant à Bordeaux, je me suis dit pourquoi pas, surtout qu’il y a beaucoup plus de choses qu’à Orléans et donc beaucoup plus de sujets. Et la ville me passionnait, j’avais fait mes stages de BTS ici à l’Office de Tourisme, ce qui me permettait de découvrir l’histoire de la ville, ça m’a beaucoup intéressé et je me suis dit : « vas-y je le fais sur Bordeaux ».

Et donc, tu arrives à Bordeaux, tu te lances dans ce type de vidéo. Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu bosses, comment se fait le choix de tes sujets ? Est-ce que tu es toute seule, etc… ?

Alors, les sujets, généralement, c’est parce que je me pose moi-même les questions. Par exemple, j’en ai fait une qui a pas mal marché sur les hommes de bronze, les statues qu’on trouvait un peu partout dans Bordeaux l’été dernier. Celle-là, je l’ai faite parce que moi aussi je me posais la question et je me suis dit : « mais est-ce que quelqu’un sait vraiment à quoi ça sert, qu’est-ce que c’est, qu’est-ce que ça veut dire ? » Du coup ça part de là, et depuis que je fais ma formation, j’en ai fait une sur le Pont de Pierre. Celle-là c’est parce que j’ai fait un cours là-dessus sur l’histoire de Bordeaux et je me suis dit : « c’est génial en fait, est-ce que les gens qui marchent dessus tous les jours savent réellement ce que c’est ? ».

Voilà, ça part de mon questionnement personnel en fait. Ensuite j’ai embarqué mon copain là-dedans, c’est mon caméraman, il porte le téléphone car pour l’instant je travaille avec mon téléphone. Ce sont les moyens du bord pour commencer (rires)… C’est lui qui me filme, et après je fais le montage toute seule, j’écris mes textes toute seule. Lui il ne fait que me filmer en fait, et il m’accompagne tout le temps parce que je trouvais bizarre de venir toute seule ici. Lla première vidéo que j’ai faite sur Darwin, je l’ai faite toute seule, j’ai calé mon téléphone dans des graviers pour pouvoir me filmer, c’était vraiment à la « one again » (rires). J’ai escaladé des trucs pour que personne ne me voit, j’étais pas honteuse de le faire mais je n’osais pas… Mais maintenant, le fait qu’il soit là avec moi ça m’aide aussi, par exemple à parler plus fort, à m’assumer plus… Enfin voilà, il est avec moi et ça m’aide vachement.
}

Tu t’es lancée dans ce projet des « Explique-moi », il y en aura d’autres à venir ? J’ai vu aussi que tu faisais des Vlogs, tu comptes développer un peu plus tes vidéos ? En gros, quels sont tes projets avec Youtube ?

Alors, les « Explique- moi », y en a un qui est en préparation. Mais maintenant que je suis rentré dans ma formation, j’essaie de beaucoup plus me renseigner, je veux vraiment plus les détailler, donc ça prend beaucoup plus de temps. Mais bien sûr, je vais continuer à en faire. Ensuite, j’aimerais bien aussi faire des vlogs de voyage. A la base, mes premières vidéos c’est trois petits vlog de voyage à la Go Pro, et c’est vraiment pour ça aussi que j’ai commencé. Et j’aimerais bien aussi me diversifier. Par exemple, j’ai l’idée de faire des vidéos sur mes 5 endroits du moment à Bordeaux, le faire tous les 3-4 mois et montrer des endroits pas forcément touristiques, mais plutôt des restos, des bars, des parcs etc…

J’ai également l’idée, si je me développe un peu plus, de prendre des personnes assez connues sur Bordeaux dans le monde de l’Internet, par exemple Pat La Réa, Jigmé ou Les Pavés Bordelais, qui est une bloggeuse assez connue. J’aimerai faire leur introspection sur Bordeaux. En gros : Bordeaux c’est quoi pour eux, leur endroit préféré sur Bordeaux, etc… Donc des projets avec plus d’histoires derrière, plus de réalisations. C’est ça qui me fait kiffer au fur et à mesure que je le fais !

En dehors des vidéos, comment se passe ta vie bordelaise ? Comment s’est passée ton intégration à Bordeaux ?

J’ai eu de la chance parce que mon copain avait déjà passé un an sur Bordeaux en école y a deux ans. Du coup, il connaissait déjà du monde. En plus, j’ai des amis Orléanais qui sont descendus avec lui justement pour cette école, donc j’avais une base, je connaissais déjà du monde. Et clairement, ce qui a aidé pour mon intégration, c’est l’école, c’est ma licence, le fait de rencontrer des gens qui ont les mêmes centres d’intérêt que moi, l’histoire, le patrimoine, etc…

D’ailleurs le fait que tu fasses des vidéos, que tu sois un peu connue maintenant grâce à  ça, ça a eu une influence sur ta vie ici ou pas du tout ?

Je ne dirais pas que je suis connu, même si j’ai eu la chance d’avoir une de mes vidéos qui a fait un demi-million de vues, celle sur les hommes de bronze. Pour la petite histoire, la seule fois où je me suis fait reconnaître, c’était à Orléans dans mon BTS pour ma remise des diplômes, y a une fille qui est venu me voir et qui m’a dit « oh c’est toi Chrys Vadrouille tu fais des vidéos sur Bordeaux ! » Et c’est la seule fois qu’on m’a reconnu pour l’instant, donc non pas réellement.

Tu as mentionné Jigmé, Pat’ La Réa… Tu as eu l’occasion de les rencontrer ou de rencontrer d’autres bloggeurs/bloggeuses de Bordeaux ?

Pat’ la Réa je l’ai rencontré une fois en coup de vent dans le train justement. J’ai eu l’occasion de lui parler de ce que je voulais faire, mais je ne le connais pas plus que ça. Sinon, je parle beaucoup par Instagram avec Bordeaux Explorer, Gavé Fier de Bordeaux, ce genre de pages. Mais en réel, j’en ai rencontré qu’un seul, c’est l’administrateur de la page Facebook qui m’a fait connaître qui s’appelle « Quoi Faire à Bordeaux », c’est sur leur page que ma vidéo a fait plus d’un demi-million de vues. Du coup, il m’a demandé s’il pouvait me rencontrer afin de me connaître, d’en savoir un peu plus sur ce que je voulais faire et s’il pouvait m’aider dans mes projets etc… C’est le seul que j’ai rencontré vraiment.

Tu es là depuis six mois sur Bordeaux, je suppose que tu as dû voir pas mal de choses… Est-ce que en six mois y a un ou plusieurs endroits qui ont retenu ton attention, qui t’ont fasciné ?

Alors… (elle réfléchit). Il y a plusieurs endroits qui m’ont tapé dans l’œil, mais pour des raisons différentes. Par exemple, il y a le parc de L’ermitage à Lormont. Ce n’est pas du tout urbain, mais vu que je suis une fille de la campagne, ça m’a vraiment étonnée de retrouver un grand parc, une réserve naturelle à vingt minutes de Bordeaux, ou même pas dix minutes en Batcub, je trouve vraiment cet endroit magnifique. Et après, dans Bordeaux, je dirais tout le centre classique, toute la partie classique de Bordeaux.

Tu parlais d’Introspection Bordelaise ; justement on va finir en faisant un petit peu la tienne, on aimerait savoir pour toi à Bordeaux, quel est l’endroit idéal pour boire un verre ? L’endroit idéal pour chiller, se promener ? Et l’endroit idéal pour un concert, un festival ou un spectacle ?

Pour boire un verre euh… (elle réfléchit), le House of Parliament, et sinon il y a un bar Irlandais près des quais, le Dickens ; et tout l’été on allait prendre des bières là-bas, et on allait s’asseoir dans l’herbe sur les quais. Pour se promener, j’adore le quartier Saint-Pierre, vers la Grosse Cloche il y a plein de petites boutiques un peu bohèmes qui sont super sympas. Et puis, pour chiller, j’aime beaucoup Darwin. Pour l’instant j’ai pas encore eu l’occasion de faire de festivals, faut que je m’y mette aussi. Mais j’aimerais beaucoup aller au Climax, et sinon l’été à la Flèche Saint-Michel  il y a toutes les semaines une scène avec plein de musiques différentes. La dernière fois que j’y suis allé c’était du vieux rock, c’est mon style de musique préféré. J’ai passé tout l’été là-bas, et donc pour la musique c’est là que j’irais tous les étés.

Une fois de plus merci à toi Chrys, et on te souhaite une bonne continuation pour la suite de tes projets !

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *