Report photo : Lord Esperanza au BT59


« Enfant du siècle », « héritier de Nekfeu » (Le Parisien), « rappeur bio »… Que ce soit sous sa plume ou celle des autres, Lord Esperanza est affublé d’un certain nombre de surnoms plus ou moins justifiés qui témoignent de la popularité d’un garçon à l’ascension fulgurante. Avec son album Polaroïd sorti en octobre dernier, le rappeur s’est illustré par sa maîtrise technique et un art prononcé de l’écriture. Déjà repéré dans la trente-et-unième Grünt fin 2016 puis avec son EP Drapeau Noir, ce seigneur partage aujourd’hui le haut de l’affiche avec les plus grands. Début février, c’est avec la convaincante Chilla et le rappeur belge Senamo qu’il a foulé le BT59, pour un concert très chaud dans tous les sens du termes. On y était, on vous raconte en images.
)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *