Tribal Traquenard, nouveau guet-apens indie, local et cosmique


Nouveau venu au sein d’une scène locale qui n’en finit plus de voir éclore des projets séduisants, Tribal Traquenard se veut comme un rendez-vous de découvertes artistiques, au service des artistes bordelais (mais pas que). Avant une première soirée au Void le 23 février, on a posé quelques questions aux jeunes aventurières qui se cachent derrière l’organisation d’un tel guet-apens.
}

Tribal Traquenard : voyage cosmique et alternatif

Comptant dans ses rangs une graphiste du collectif Sauvage Garage ainsi que les médiatrices culturelles de Barbey et du Krakatoa, Tribal Traquenard s’ancre de manière assez évidente à l’échelle locale. Actrices et témoins de l’émergence artistique à l’œuvre à Bordeaux, Blandine, Ludivine, Mathilde et Mélodie ont décidé de proposer cette toute nouvelle organisation de concerts, pour mettre en place des « soirées intéressantes et alternatives musicalement parlant » confie Blandine. A la fois pour « soutenir la scène locale (que nous connaissons bien) et également faire venir des artistes d’autres horizons qui se produisent très rarement dans notre chère ville ». Si les 4 mousquetaires bordelaises de la pop ont bien conscience que l’offre de concert en ville est déjà riche, c’est avant tout l’envie de défendre une ligne musicale singulière qui les anime. Comme l’explique Blandine : « il nous manquait une sorte de guet-apens indie et cosmique ! ».

Ancrage local

Avec une expertise certaine de l’effervescence culturelle à l’œuvre à Bordeaux, la volonté de soutenir cette scène foisonnante semble ancrée dans l’ADN de Tribal Traquenard. Lorsqu’on interroge Blandine sur les initiatives locales dans le curseur de l’équipe, elle indique notamment l’association Sonatik, « qui organise des concerts maison de qualité avec des artistes indépendants de la scène locale, nationale, voir même internationale » et dont le prochain évènement aura lieu le lendemain de la première de Tribal Traquenard ; « ça peut faire un super programme pour le week end ». Le collectif Sauvage Garage, le nano label La Cassette ou le studio Cryogène sont également cités dans la galaxies de projets suivis par les organisatrices. Niveau artistes et influences, c’est Équipe de Foot, Thomas Skrobek et les sauvages, la nu-soul de J-silk, la folk de Ua Tea, Willows ou Colonel Mushrooms que mentionne Blandine.
}

La Chica, Sahara, Ariel Ariel et Bounty Inversé réunis pour une première soirée au Void

Pas étonnant dès lors de retrouver pour leur première soirée des artistes qui gravitent dans les esthétiques pop et cosmiques chères au collectif. Avec les déambulations psyché de Sahara et les narrations pop alambiquées d’Ariel Ariel, ce sont deux artistes locaux en adéquation avec l’univers de Tribal Traquenard qui ont été convié. Un DJ set de Bounty Inversé complétera le plateau, au sein duquel on retrouvera également, pour sa première à Bordeaux, l’artiste vénézuélienne La Chica qui viendra délivrer son aztec punky pop si délicieuse. Le tout sera enrobé dans un écrin privilégié, celui du Void. « Nous sommes supers contentes de faire la première au Void. L’ex-Heretic fait partie de nos meilleurs souvenirs de concerts à Bordeaux » explique Blandine. Même si l’intention n’est pas d’investir à tous les coups ce lieu, on se réjouit de voir ce premier traquenard se dérouler dans « cette cave rock et sueur ; c’est typiquement cette ambiance qui nous a transmis une passion et qui nous pousse aujourd’hui a créer notre propre évènement ». Le rendez-vous est pris pour le 23 février !
}

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *