Festival Bordeaux Rock : musique globale et locale


La quatorzième édition du Festival Bordeaux Rock se tiendra du mercredi 24 au dimanche 28 janvier dans pas moins de 13 lieux de la capitale girondine. 5 jours placés sous le signe de la fête, mais aussi de la découverte musicale avec un programme qui oscille entre pointures européennes et talents locaux émergents. On fait le point sur le programme et la programmation d’un festival particulièrement intéressant. Et on vous offre également des tote bags « Bordeaux Rock » en bas de la page !

}

Une machine à remonter le temps…

En proposant un festival de musique ouvert et exigeant, l’association Bordeaux Rock offre aux Bordelais un rendez-vous de rentrée culturelle majeur avec une programmation ambitieuse qui parvient à faire le grand écart entre artistes émergents et talents plus confirmés. L’ancienneté du festival et les connexions que son équipe a su opéré permettent un tel éclectisme des genres et des âges. Ayant foulé l’une de ses scènes il y a 10 ans, Bertrand Burgalat en est un bon témoin. Il se produira en effet le vendredi 26 janvier à l’Iboat et présentera ainsi son dernier album Les choses qu’on ne peut dire à personne. Autre comeback à attendre au bateau intelligent le lendemain ; celui du duo cold wave Trisomie 21, qui fait un retour assez remarqué avec la signature de son dernier album Elegance Never Dies. Le club se poursuivra plus tard dans la soirée avec A Guy Called Gerald, un des pionniers de l’acid house de Manchester. Enfin, le dimanche de clôture verra une personnalité quasi culte des années 60 revenir sur scène, à La Grande Poste, pour un moment qui s’annonce forcément spécial : Dani.

}

… et à explorer les futurs de la musique

Si Bertrand Burgalat sera présent, on attend aussi beaucoup de la performance de la fraîche signature du label Tricatel qu’il dirige ; le collectif Catastrophe. Repérés suite à une tribune dans Libération intitulé Puisque tout est fini, alors tout est permis, les membres du groupe s’opposent à la résignation contemporaine qui semble avoir gagné une partie de la société. A travers leurs performances hybrides, leurs concerts ou la parution de livres (dont le dernier revigorant La nuit est encore jeune), la jeune équipe fournit un remède efficace face à la morosité ambiante. Pendant le festival, on retrouvera également celle qui a été sacrée meilleure DJ en 2017 par le magazine Crack ; l’allemande Helena Hauff. L’artiste a en effet connu une année 2017 particulièrement active avec des sets joués aux quatre coins de l’Europe, du Dekmantel à Amsterdam en passant par Sónar à Barcelone.

Un soutien à la scène locale émergente

Au-delà de musiciens de la scène nationale ou européenne confirmés, l’ancrage local du Festival Bordeaux Rock est une dimension très importante qui se reflète largement dans sa programmation. Avec pas moins de 30 artistes bordelais qui joueront pendant les 5 jours, le soutien à la scène locale émergente est effectivement bien affiché. C’est notamment le mercredi 25 janvier qu’on aura l’occasion de découvrir les talents de la ville, avec la soirée « Rock en Ville ». Une vingtaine de groupes exclusivement locaux se partageront en effet l’affiche, dans 8 bars-concerts du centre-ville : La Taupinière, le Wunderbar, le Quartier Libre, le Bar Tabac Saint Michel, La Tencha, La Cueva, L’Antidote et le VOID. En plus de cette soirée, divers artistes bordelais se sont glissés ici et là dans la programmation, avec notamment les DJ Abramovic, SFNL, Theorama, Jann ou encore Memory Scale.

}

▬▬▬▬ INFOS PRATIQUES & JEU CONCOURS ▬▬▬▬

Evènement Facebook
Du mercredi 24 au dimanche 28 janvier 2018

 Pour gagner ton tote bag Bordeaux Rock ; like la page du Type et like le post concernant le jeu concours ou envoie un mail à
contact@letype.fr en objet « Bordeaux Rock 2018 »
(Nom + Prénom + email)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Festival Bordeaux Rock : musique globale et locale