Eclectype #37 – La playlist bordelaise – décembre 2017


Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise et de la région, tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création émergente à Bordeaux et aux alentours.

}

Bourbon – Why don’t we talk?


Si Bordeaux ne vient pas directement en tête à l’écoute de « Why don’t we talk? » de Bourbon, on apprécie beaucoup la capacité du duo à proposer une recette indie rock capable de fédérer pas mal de monde, sans pour autant tomber dans les travers d’un genre éculé.

)

Dalla$ – Haine LowCost (EP)

On l’avait senti venir lors d’un précédent article : voilà que Dalla$ offre en beau cadeau de fin d’année avec cet EP incisif qui transpire le hip hop qui ne cherche absolument pas le consensus. Comme expliqué par le groupe lui-même : « Dalla$, c’est les arrières salles de casinos, les vieux losers magnifiques et la sorcellerie des strip-teaseuses ». Pas mieux.

)

Majin Killaz – Burdigala

Dans « Burdigala », le crew Majin Killaz arpente toute la ville de Bordeaux, des Bassins à Flot à Saint Michel en passant par Mériadeck. Si la jeune équipe a choisi le nom antique de la capitale girondine pour ce morceau à l’instru hyper propre, il ne faut pas se méprendre sur la qualité du flow et des rimes du collectif qui sont eux bel et bien tournés vers l’avenir.

Olffmann – Deep sensitivity


Comme son nom l’indique, ce morceau du producteur Olffmann est résolument deep. Oscillant entre tech froide et kick chaleureux, « Deep Sensitivity » est un voyage de 10 minutes aux confins de plusieurs mondes, tantôt menaçant, parfois attrayant.

)

TOOTH – EB82UL

On ne sait absolument rien sur TOOTH, à part que le ou la producteur/trice vient de Bordeaux, qu’il ou elle nous a suivi sur Soundcloud et qu’on y a trouvé ce trip techno mental complètement tordu capable de rendre fou les masses en fonction de l’heure à laquelle il est joué.

)

Matrass – Prison Of The Century

Grosse énergie délivrée dans ce titre de Matrass, jeune formation bordelaise qui « n’a pourtant rien d’un projet amateur » si l’on en croit leur propre page Soundcloud. Riffs puissants et voix survoltée sont au menu de « Prison Of The Century » qui ne se laisse pas enfermer dans un seul style prédéfini. A noter la suite de la description Soundcloud du groupe : « ça frappe fort mais on est jamais suffisamment KO pour ne pas en redemander ».

)

Taktyle – Spicy Jam

Récemment sorti sur le label basé en Haute Savoie Neo Apparatus, « Spicy Jam » figure sur l’EP Into the UnknowN de Quentin Daney aka Taktyle. On connaît l’artiste pour son activité de dj à travers le collectif SUPER Daronne dont nous suivons l’évolution de près à Bordeaux. Dans ce morceau, une ligne de basse ultra entêtante s’accompagne d’une mélodie hypnotisante, pour un rendu très convaincant.

)

Bengale – Sub-Urbain

Sorti en avril dernier sur le label bien nommé Bengale Records, l’album Republica est constitué de morceaux entre musique électronique et pop, toujours accompagnés de textes bien travaillés et qui laissent entrevoir un univers empreint de poésie qu’on peut découvrir dans les 2 albums déjà sortis par le groupe.

)

Cold Colors – Memories On A Screen

Entre cold et new wave, Cold Colors est un producteur qui officie depuis un certain nombre d’années, avec un certain nombre de sorties à son actif. Dans « Memories On A Screen », l’artiste éblouit par la sensibilité qui ressort du morceau, entre nostalgie d’un monde perdu et rêve d’un ailleurs lointain.

)

E 96 – 96 Miles

En tout décontraction et sans prétention, l’équipage d’E 96 propose quatre morceaux ultra à la cool sur leur page Soundcloud. Empreints de multiples influences, notamment Hip-hop et G-Funk, on découvre avec plaisir ces douceurs à consommer à n’importe quel moment de la journée.

)

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Eclectype #37 – La playlist bordelaise – décembre 2017