Eclectype #36 – La playlist bordelaise – novembre 2017


Rendez-vous mensuel pour découvrir de nouveaux artistes issus de la scène bordelaise tout en redécouvrant des pépites locales bien de chez nous, enfouies parfois dans les bas-fonds des internets. Sans trier, on sélectionne de manière éclectique dans cette playlist des univers parfois très différents, du rock psyché à la house en passant par le hip hop ou la musique de chambre, toujours dans une démarche de promotion de la création émergente à Bordeaux.

}

Libido Fuzz – I was made on a desert road

On part directement en road trip psychédélique avec le trio Libido Fuzz, qui depuis plusieurs années s’est fait un (beau) nom à Bordeaux, mais aussi en Europe avec plusieurs dates chaque année sur le continent. Signé sur le label allemand Pink Tank records, les trois garçons balancent un rock stoner puissant, parfois hypnotisant.

)

Ciao! Soundsystem Tape #1

On continue sur la thématique du voyage, avec cette première tape cosmique de Ciao!, pleine de morceaux qui incitent à l’exploration d’autres univers parallèles.

)

Zomaken ft Jouvence – Heptapode

Jouvence figurait déjà parmi nos artistes rap bordelais à suivre en 2017. Ça faisait aussi un petit bout de temps qu’on scrutait l’évolution des Dirty Tacos et de Zomaken. L’un et l’autre ont décidé d’unir leur force sur un morceau commun : « Heptapode ».

Read D – Rhodes That


On poursuit par un morceau quasi « classique » de house, produit par Real D, aujourd’hui Real J. Ultra efficace et fédérateur : un titre qui a su mettre d’accord un grand nombre de dancefloor. On retrouvera d’ailleurs l’artiste au Ground le 1er décembre pour la prochaine soirée Ground d’Electrocorp.

)

Jaromil Sabor & Precheur Loup – Calcomatraque

Après une rencontre en 2007, Loïk Maille (Jaromil Sabor) et Antoine Sapparrart (Precheur Loup) ont décidé de se rassembler autour d’un nom de scène improbable. Et de pondre quelques rares titres aux influences garage et punk, toujours avec cette optique de proposer des concepts tels que Calcomatraque.

)

Roxan De Wallen – Opium Touch

Roxane De Wallen est résidant.e du collectif LGBTQI+ bordelais Art-normes. Elle propose avec « Opium Touch » une techno un poil indus, et surtout très entêtante, parfois inquiétante.

)

JPEGMAFIA X Freaky – I Might Vote 4 Donald Trump (Daisy Mortem Remix)

Pas grand chose à dire sur ce remix jouissif des Daisy Mortem, si ce n’est qu’on apprécie particulièrement d’entendre la voix de Donald Trump recouverte par divers saturations et effets complètement chelou et distordus.

)

THEA – Summer in a cage

Petite ballade des familles au calme avec ce « Summer in a cage » de THEA, pour une jolie pause dans un monde de brutes. Un morceaux folk qui fait du bien et qui s’écoute à toute les heures de la journée.

)

Dumbhill – O.V.N.I

Il y a peu, le collectif Dumbhill se donnait pour objectif d’apprendre à des (jeunes) enfants l’art de la composition musicale et de la réalisation d’un clip, à travers des ateliers au CAPC de Bordeaux. Résultat, un album ultra planant qui s’écoute ici en entier.

)

Cockpit – Recreation

On s’énerve un peu avec ce « Recreation » des Cockpit, un groupe bordelais de « grunrage » (un mélange de grunge et de garage, dixit les internets). On retiendra la fureur des gars et leur énergie, qu’ils avaient su merveilleusement distiller dans un album bien cool sorti il y a deux ans.

)

Peaceo – Sans Problème

Pas de problème en vue avec ce morceau très posé de Peaceo dont on ne sait pas grand chose, si ce n’est qu’on a plutôt été convaincu par ce qui semble être l’un des premiers titres de l’artiste.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Eclectype #36 – La playlist bordelaise – novembre 2017

  • GODET

    Bonjour,
    Merci pour cette publication.
    Je n’ai pas encore tout lu ni tout écouté mais pour je souhaite d’ores et déjà signaler une faute dans le commentaire pour Théa : il convient d’écrire « jolie pause dans un monde de brutES ».
    Merci d’avance pour la correction. :-)