Retour sur le FIFIB : Focus sur « Meteors » de Gürcan Keltek


Comme on vous l’avait annoncé, le Festival International du Film indépendant de Bordeaux, dit FIFIB, a eu lieu ce mois d’octobre, du 18 au 25. C’était un évènement à ne pas louper, et évidemment le Type était sur place.

)

Le FIFIB s’était donné cette année pour objectif de nous faire voyager à travers des films divers et variés abordant des thèmes qui concernent l’ouverture culturelle, la découverte de nouveaux endroits ou encore le désir d’exode. Plusieurs de ces films ont retenu notre attention, « Meteors » de Gürcan Keltek est l’un d’entre eux. Ce film est un documentaire dont l’objectif était de rappeler un évènement qui a touché la Turquie. Le film, commenté par l’actrice et auteure Ebru Ojen, raconte une des phases du conflit qu’il y a eu entre les Turcs et les Kurdes vers août 2015, à la suite de la mort d’un soldat par des membres du parti travailliste kurde (PKK). Le film nous montre la gravité de la situation et comment certaines communautés ont été affecté par ces conflits. L’objectif de ce film était aussi de montrer le peu d’importance que ces événements ont eu dans les médias et que les communautés victimes de ces conflits devaient relayer elles-mêmes leurs propres informations. Le film se focalise également sur un événement rare survenu dans la même période, la pluie de météorites dans cette région de l’Est de la Turquie et qui marquera l’arrêt de ces conflits.

Dans « Meteors », la manière dont le conflit est représenté, la façon dont ce film a été filmé (un montage entre vidéos issues de téléphone portable et des caméras utilisés par Gürcan Keltek, qui apporte ce côté post-apocalyptique typique des sciences-fictions) et la narration par Ebru Ojen qui y ajoute un côté fantastique sont les choses que nous ont le plus marqué et qui nous ont vraiment plu. C’est une manière plutôt originale de traiter ce sujet qui touche la politique et de comprendre un conflit qui existe depuis des années mais également de mettre en avant sa propre culture. Car au-delà de parler d’un événement qui a complètement été délaissé par les médias, Keltek met en avant cette région de Turquie de l’Est et nous immisce dans cette culture qui est la sienne. C’est un des films de la compétition long métrage qui nous a agréablement surpris.

Voici le trailer du film :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *