Bordeaux Open Air ou quand le BOA sort de la jungle


Le dimanche est un autre jour. Le soleil est différent, il brille plus intensément, glorieux d’offrir du temps disponible aux esprits vifs qui ont agi toute la semaine. Le dimanche est un jour hors du temps. Un jour où l’on peut faire ce que l’on souhaite. Où l’on peut suivre notre rythme et profiter des initiatives des gens qui ont passé un pacte avec le dimanche. Le pacte d’offrir de la légèreté, de la bienséance et de la culture. De ce pacte est né : Bordeaux Open Air. Entre musiques, animations et restaurations, nos sens sont gâtés. La simplicité séduit et le second été en plein air risque fort de vous rendre accro. Le dimanche n’a pas d’horaire. Mais on prend un peu d’avance, on vous en dit plus sur les ambitions des uns qui font le bonheur des autres. Rencontre avec un BOA citadin.

)

 

Le Type : Qu’est qu’un BOA ?

L’équipe BOA : C’est avant tout une invitation à tous ! Tout le monde est convié ! D’où les choix du dimanche après-midi, que ça soit après votre repas de famille, au réveil après un samedi soir de fête, après la messe ou de retour de la plage, vous n’avez normalement pas de raison de ne pas venir ! On ne fait pas encore les mots d’excuses officiels pour les travailleurs mais on y réfléchit ! (rires). Sinon, l’idée c’est d’écouter de la musique ensemble dans un cadre naturel, à proximité d’un arrêt de tram, en dégustant des bons produits de la région, et avec quelques activités en plus de la danse et du chill ! L’entrée est gratuite et le sera toujours !

 

Qu’est qui motive un BOA ?

On est convaincus qu’il faut qu’on passe toujours plus de temps tous ensemble, et ce qui motive les Bordeaux Open Air c’est vraiment l’idée de proposer un moment où tout le monde peut être présent pour célébrer ce qui nous est cher et qu’on partage. Comme la musique électronique ou l’espace public par exemple !

Une autre motivation moins visible du projet pour l’instant, c’est que toute l’équipe, qui a de 20 à 40 ans, est super mobilisée dans l’innovation dans nos professions respectives, car on a aussi à cœur d’être des ambassadeurs du progrès avec le festival. La forme bénévole et associative de la structure nous permet une agilité qu’on choisit de mettre au service d’une « R&D » constante et très exigeante !

Comment profiter au maximum d’un BOA ?

Il faut venir avec des gens qu’on aime et repartir en ayant rencontré des nouveaux amis ! Pour ce faire, il suffit d’arriver assez tôt, de sourire et éventuellement danser. De notre côté on s’assure que vous ayez plein de choses à partager ! On se permet de glisser qu’il y aura une bière spéciale « Bordeaux Open Air » brassée à Bordeaux, qu’on vous conseille de goûter et de consommer évidemment avec modération, mais éventuellement aussi avec de la musique ou les activités qu’on a prévu pour vous…

 

Que propose un BOA ?

Quand vous arrivez sur site, vous avez plusieurs options ! Il y a la partie musique avec la scène et un bel espace pour danser, où s’allonger dans l’herbe et profiter de la vue. À côté, la partie animation proposera chaque dimanche un panel d’activités différentes très large, de l’initiation au rugby au djing, en passant par la peinture et des activités dédiés aux plus petits !

 

Une deuxième édition qui s’exporte sur plusieurs lieux, une volonté d’ouvrir le champ des possibles ?

Voilà la petite histoire derrière l’édition 2017 ; un mois après notre dernier dimanche l’année dernière, la Mairie de Bordeaux nous a proposé une carte blanche pour représenter la musique électronique au sein de Paysages 2017, la fête culturelle pour l’arrivée de la LGV. On est évidemment pas les seuls acteurs électro de la saison, et c’est un plaisir de voir autant de beaux évènements prévus sur l’été ! De notre côté, après réflexion on aurait trouvé ça dommage de se retrouver dans un seul lieu, aussi adapté soit-il ! On a choisi de proposer une programmation dédiée à la French Touch, tant sur le plan local que national. Quant aux lieux, c’est une sélection basée sur un cahier des charges simple mais exigeant : qui peut accueillir au minimum 2000 personnes, enherbé, à côté d’un arrêt de tramway et avec possibilité de stationner des vélos.

Alors pour en revenir à notre volonté, on est vraiment content du dialogue qui s’est installé avec la Mairie et la Métropole, cela nous permet de réfléchir beaucoup en amont, et on a effectivement la volonté de faire grandir le projet, et beaucoup d’idées derrière la tête ! Mais rien de tout ça ne se fera sans le soutien des bordelais et du public des évènements, et franchement, c’est grâce au public de l’année dernière qui a été à la fois festif et très respectueux qu’on a l’opportunité de présenter une deuxième édition vraiment plus complète ! On a tellement hâte de vous rendre la pareille !

Le dimanche d’ouverture promet d’être grandiose. Le Cercle filmera pour la première fois à Bordeaux, une belle réussite. On attend quoi de ce BOA ?

La collaboration avec Le Cercle est née d’une rencontre, et on est vraiment ravis de pouvoir les accueillir pour la première fois ici – on rêve de devenir un argument pour que chacun puisse inviter ses amis le temps d’un week-end à Bordeaux, on a donc convié et travaillé avec quelques partenaires nationaux cette année pour nous aider à porter ce message d’invitation, et on vous réserve encore quelques surprises !

On a choisi de commencer en bouleversant quelques codes, donc on a confié la programmation à Djedjotronic en lui laissant carte blanche… Voyez plutôt selon ses dires ; « j’ai profité de ma carte blanche pour vous concocter un petit line-up pas piqué des hannetons, avec du jeune bien péchu Picaszo, du vieux beau Art Feast Records et un chaman Rouge Mécanique Musique. »

Plutôt impatients de partager ce line-up bien représentatif de notre ADN avec vous, on vous conseille d’arriver tôt pour en louper le moins possible, il y aura beaucoup à faire, voir, entendre et déguster !

Rendez vous le 30 juillet à partir de 16:00 !

 

Bordeaux Open Air #1 – Parc Palmer – 30.07

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *