Mezerg veut relier le Sziget festival en stop depuis Bordeaux avec un piano


Pour rejoindre le Sziget Festival où il jouera en août prochain, le bordelais Mezerg s’est lancé le pari génial de faire le trajet en auto-stop. Avec une petite particularité : pour relier les deux villes distantes de 2000 kilomètres, il sera accompagné d’un piano.

Illustration : Lily

}

Un artiste qui milite pour le décloisonnement des pratiques artistiques

Artiste, pianiste, militant et vidéaste, Mezerg à tout du touche-à-tout à l’esprit foisonnant de bonnes idées. Cherchant à décloisonner les pratiques culturelles, le bordelais déconstruit et cherche toujours à explorer de nouveaux territoires artistiques. Avec sa performance acoustique PianoBoomBoom, il a notamment revisité son piano pour en faire un instrument délivrant une énergie brute. PianoToutTerrain est un autre de ses projets, grâce auquel Mezerg, muni d’un piano droit, d’un charley et d’une grosse caisse, a investit le tramway bordelais en compagnie de 70 spectateurs survoltés afin d’organiser le premier festival Sur les rails via son association L’Incongru. Organisée de manière clandestine, sans accord préalable des pouvoirs publics, la performance a rencontré un succès certain au regard de son originalité.

}

Le PianoStop : le nouveau pari de Mezerg pour relier Bordeaux et Budapest

Dans cette logique d’exploration de nouveaux horizons musicaux, un nouveau projet fou et génial a trotté et germé dans la tête de Mezerg : le PianoStop. Invité à venir jouer sur la scène du camping français au sein du Sziget festival (un des festivals les plus grands d’Europe), le pianiste s’est lancé le défi de relier Bordeaux et Budapest en auto-stop, en compagnie de son piano, pour « inventer une musique itinérante, mouvante, énergique et anti-conformiste ». Pour Mezerg, l’objectif est de se rapprocher des gens afin de vivre l’expérience la plus authentique possible. Soutenu par la Mairie de Bordeaux et le Sziget Festival dans son odyssée musicale, il devra ainsi trouver des voitures capables d’accueillir un piano. Le festival démarrant le 9 août, il se donne 21 jours pour rejoindre Budapest, et ce uniquement équipé d’une tente. Proximité et convivialité sont les mots d’ordre de cette expérience singulière, que son auteur revendique comme « musicale, artistique, européenne, engagée et citoyenne ». Ce road trip particulier sera également l’occasion pour Mezerg de réaliser des vidéos qui permettront de documenter cette aventure fascinante pour laquelle on lui souhaite beaucoup de bonheur !

}

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *