Garorock : les 21 ans d’un géant !


Les deux dernières décennies ont permis au festival de s’épanouir et d’affirmer son identité musicale. Aujourd’hui, le Garorock a vingt et un ans. Il est incontestablement un festival que les gens aiment. Pour preuve, il a été élu troisième meilleur grand festival de France par les Festivals Awards. Réussissant années après années à proposer une programmation éclectique et alléchante, le Garorock ne déroge pas à la règle pour sa vingt et unième année. Il y a beaucoup de bonnes nouvelles cette année. Focus sur la (lourde) programmation de cette édition. 

)

La vingtième année fut dantesque. Quatre jours de folie, de son, de rire et d’ivresse. Un bel anniversaire qui restera longtemps gravé dans nos esprits et dans nos corps (j’ai une cheville qui ne récupérera jamais sa forme initiale – jamais).

)

Cette année, le festival reprend le schéma classique. Trois jours. On garde les même et on recommence. On repart donc pour trois jours/nuits qui laisseront encore une fois un souvenir heureux. C’est une combinaison de plusieurs facteurs. Une bonne bande de pote, un endroit bien cool et une programmation qui donne des palpitations à quiconque la prononce.

Justice, Phoenix, M.I.A. (putain de bordel), FOALS (ooook) Mac Miller, MØ, Kungs, FFF, Vitalic… On avait déjà eu quelques palpitations à l’annonce du début de la programmation du festival. En janvier, le Garorock avait balancé des noms sans prétention : London GrammarRoyal Blood, La Femme, Tale of Us, Georgio, Mr Oizo, Mat BastardPetit Biscuit, et Motivés ! Puis le mois de mars a su confirmer nos impressions. On allait en baver. Trente deux nouveaux noms. Et parmi eux une belle promesse, le même soir, sensiblement à la même heure (on a nos sources) : Diplo et .

Pour rappel : (ça fait deux ans hein, et perso j’suis toujours euphorique quand je l’entend)

)

Depuis que le festival a quitté le Parc des Expositions pour la Plaine de la Filhole à Marmande, il est plus vaste et éloigné du centre ville. Le camping est situé juste à côté du festival. Immense et boisé, il offre aux festivaliers de nombreuses activités. Entre le GAROFOOT (tournoi de foot réservé au campeurs), le MARMAND’ART (qui est l’élaboration visuelle et stylisée du festival) et le fameux RED BULL BOOM BUS, qui comme chaque année ouvre les festivité dès le jeudi, et anime la foule tout au long du festival. Le système d’hébergement Sleep’em All revient sur le Garorock. Des tipis, des tentes pour les familles ou les groupes, le système Sleep’em All vous permettra de profiter du festival dans les meilleurs conditions. Il est même possible de louer des camping cars, histoire de se mettre bien avec la mifa.

Toutes les infos sur le site du Garorock dans la rubrique : Extras

)

Un festival qui innove sur la technologie

Cette année encore, le festival innove avec le bracelet connecté en RFID, le GAROPASS. Plus de billet papier à faire valider, tout est sur votre bracelet. Cette technologie sera présent sur tous les stands du festival, puisque le bracelet fera également office de porte-monnaie électronique. Une fois votre compte créé via le site du RFID, vous pourrez créditer votre bracelet de la somme désirée. Et s’il vous reste de l’argent après le festival, celui ci vous sera remboursé sous 48 heures. Un bon moyen d’éviter de se trimballer avec de l’argent sur soi et d’en perdre la moitié à chaque pogo (vécu).

)

Une programmation toujours aussi solide

Pour le reste de la prog, cette année encore le festival tient ses promesses. On commence fort avec la venue de Beth Ditto, Jennifer Cardini, French Fuse, Batuk, Contrefaçon, French Fuse, Tommy Cash… La première journée/soirée du Garorock ne vous laissera pas souffler une seconde. Le samedi 1 juillet vous mettra un petit peu plus la tête dans les étoiles. Entre Cosmic Boys, JUMON’TO & Joachim Pastor, Oxia, London Grammar et M.I.A., vous aurez de quoi quitter la terre.

La dernière journée du Garorock est souvent synonyme de « groupe plus calme ». Mais pas au Garorock. L’ivresse ne redescend jamais dans le Lot-et-Garonne. La funk ultra dynamique du groupe FFF viendra t’enlever tes dernière forces, Pouvoir Magique cuiront tes derniers neurones. On retrouvera aussi HER, Mac Miller, et pour saupoudrer tout ça, Justice (allez adieu).

Le Garorock a gagné sa place parmi les grands festivals français. Le Garo est devenu au fil du temps un endroit pour les amateurs de musique, venu voir des valeurs sûrs, mais aussi découvrir les grands groupes de demain. Entre jovialité, et fête, tout le monde s’y retrouve.

Pass 3 jours + accès camping (du 30 juin au 2 juillet) : 120 euros

Pass 2 jours + accès camping (du 30 juin au 1er juillet ou du 1 juillet au 2 juillet) : 90 euros

Pass 1 jours Vendredi ou Samedi ou Dimanche : 45 euros

Toutes les infos sur le site officiel du festival Garorock, ainsi que sur la page Facebook.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Garorock : les 21 ans d’un géant !