Festival Hors Bord : une deuxième édition très prometteuse


Fort du succès de sa première édition, le Hors Bord revient avec une volonté de s’affirmer comme un festival de proximité au service de la culture électronique. L’année dernière, 12000 personnes sur 3 journées et 2 nuits foulaient le festival malgré la météo capricieuse. L’engouement de la première édition était cependant au rendez-vous, la tempête n’a pu résisté aux nombreux visiteurs. Jouissant de la nouvelle dynamique qui anime les Bassins à Flot, le festival prend son envol dans cette ancienne zone industrielle et prouve que Bordeaux est une ville qui compte dans le paysage culturel électronique français.

Crédit photos : Janeb
Nicolas Duffaure Photographies 

)

D’emblée, on remarque une volonté de la part des organisateurs (l’Iboat, Amical Music et Trafic) la volonté de mettre en avant le quartier dans lequel évolue à l’année l’Iboat, et plus généralement la ville de Bordeaux. Cette année, le Hors Bord double sa superficie, laissant ainsi place à deux scènes aux programmations différentes, séparées par un village agrandit également. Ce village se définit comme une passerelle, un entre-deux dans lequel les visiteurs pourront ainsi apprécier des moments de découvertes, de repos et de tendresse en faisant face à l’art, la culture et les douceur d’Épicure.

Nicolas Duffaure Photographies

)

Pour cette seconde édition, le festival Hors Bord se revêtira d’une programmation jour et une programmation nuit. Pour ce qui est de la partie diurne, un très beau programme est annoncé. La scène Wellman et la scène Baccala accueilleront des projets à l’esthétique électronique et aux frontières des styles. Pour la soirée gratuite du jeudi, aux côtés du chevelu Buvette et du lyonnais Kosme, on retrouvera Death In Vegas. Le groupe viendra présenter un nouveau projet aux notes plus électroniques. Celui-ci sortira tout droit de résidence, c’est une exclusivité à ne pas louper.

Le vendredi, un set à 4 mains entre Motor City Drum Ensemble et Antal, le boss du label Rush Hour est prévu. On flaire un set hybride, méchamment house et teinté de plein de sonorités ensoleillées. Seront aussi au rendez-vous, les garçons d’Isaac Delusion, qui viendront présenter leur dernier album Rust & Gold, ainsi qu’un live de Black Devil Disco Club. Pour les amateurs de trance expérimentale, le producteur italien Lorenzo Senni vous régalera depuis la scène Baccala.

Le samedi ne perd rien en qualité. La dalle du Pertuis sera foulée, entre autre, par Dj Koze ou bien par les canadiens du groupe SUUNS. Notons aussi que, pour la première fois, Omar-S viendra poser le pied à Bordeaux. Fort représentant de Détroit, sa venue nous promet un flot de deep-house à la fois rugueuse et mélodique. La partie nocturne, qui se déroulera principalement à l’Iboat (mais pas que) n’est pas en reste et risque de mettre à rude épreuve votre endurance. Il y aura un back-to-back entre Mad Rey et Mézigue qui s’annonce mémorable pour la nuit du jeudi. Le vendredi c’est Beatrice Dillon et Objekt qui prendront le relais. Et pour clôturer tout ça, les festivaliers se verront frappés par ce que nous appellerons « le dilemme de la nuit du samedi ». Car oui, la dernière nuit de Hors Bord se verra séparée en deux soirées distinctes. La nuit 1 se déroulera à l’Iboat et la seconde dans un lieu encore non dévoilé. Il faudra donc faire son choix entre Chaos In The CBS, Boo Williams et le crew de L’Orangeade d’un côté, et de l’autre Polar Inertia (qui présentera un live avec un mapping vidéo à 360°), Abdulla Rashim, Bambounou et Renart. On vous laisse méditer pour faire votre choix.

En tout cas, ce sont trois jours et trois nuits intenses qui nous attendent pour cette fin de mai. Chez le Type on commence déjà à compter les jours.

Retrouvez la programmation complète du festival juste ici :

HORS BORD

Écrit avec la complicité de Chloé Gingast.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Festival Hors Bord : une deuxième édition très prometteuse

    • Ouais

      Bonjour Jean-Yves,

      La musique se coupera à minuit. De plus, au delà du fait que oui la musique fait du bruit, c’est un vrai projet culturel mis en place. Nous t’invitons donc à te rendre le 20 avril prochain à l’iboat où une soirée est organisée pour que vous les voisins découvriez mieux ce projet de qualité. Peut-être que vous y prendrez goût et qu’on se retrouvera tous en mai sur la dalle du Pertuis pour danser et profiter de ce festival.

      Bonne fin de journée ensoleillée.