L’univers d’Audrey Pol


Audrey Pol, artiste Bordelaise montante, inaugurait sa première expo mardi 19 Avril au Wine shop expérience, la boutique du château Pape Clément, expo organisée par l’institut Bernard Magrez dans le cadre de la galerie des nouveaux talents. Le Type a découvert avec plaisir ses dessins dont les détails les rendent si réalistes, et a été été touché par la beauté qui émanait de chacun d’entre eux, mais aussi par l’histoire qu’ils racontaient. Rencontre avec une artiste fraîche, nature et si spontanée pour qui le Type a eu un vrai coup de cœur !

}

Parle moi un peu de cette expo ?

Cette exposition fait suite à un concours auquel j’ai participé, le grand prix Bernard Magrez, où plus de 500 artistes se sont présentés avec une œuvre. J’ai été retenue pour exposer avec 100 autres artistes, au sein de l’institut Bernard Magrez, sur le thème « sagesse ». Et j’ai choisi de présenter « La Dernière », une des femmes de ma série. A la fin de cette exposition, l’institut a voulu voir le reste de mon travail est s’est intéressé à cette série. Ils m’ont alors proposé d’exposer à la boutique du château Pape Clément.13090624_1719722784983334_329708021_o

Je suis graphiste de formation, activité dont je me suis un peu écartée depuis quelques temps, et je ne savais même pas si j’allais être sélectionnée pour le concours dans la catégorie peinture. Cela fait 3 ans que je fais de l’illustration mon activité principale et lorsque j’ai vu ce concours, je me suis dis « pourquoi pas ! » sans oser y croire. Finalement il débouche sur une première exposition.C’est une très belle opportunité pour moi et je suis honorée que Mr Magrez s’intéresse à mon travail.

Le dessin c’est devenu un peu toute ma vie, mon appartement s’est transformé en atelier, et je passe bien 60 heures sur une illustration. J’aime dessiner ou peindre comme un artisan travaillerait la dentelle.

Quelles sont tes influences ?

J’aime beaucoup la peinture baroque, flamande. Rembrandt, Caravage mais aussi Élisabeth Vigée Le Brun, par exemple. La peinture du 18ème siècle m’a très vite frappé, les drappés, les clairs obscurs… Je suis admirative ! La peinture à l’huile me plait énormément.

Sinon, je suis une grande fan des peintures de l’artiste Guillermo Lorca, et puis il y a la photographie : Tim Walker, Hendrik Kerstens, Sacha Goldberger, Isabelle Chapuis etc.

Quelles expositions pour la suite ?

Pour l’instant je ne sais pas, il y a de nombreux endroits dans lesquels j’aimerais beaucoup exposer, il va falloir que j’ose démarcher et montrer mon travail. Je ne pense pas être une bonne commerciale (rires).

Y a-t-il des projets qui te tiendraient à cœur ?

 J’aimerais beaucoup collaborer avec d’autres artistes/artisans, comme des céramistes par exemple. Tout ça est un peu nouveau pour moi, du coup je suis un peu curieuse de tout, c’est la découverte. Mais avant tout je veux laisser le temps aux gens de me connaître. Et je viens de terminer quelque chose qui me tenait vraiment à cœur. Ma série sur les femmes, c’était tout un projet pour moi, et c’était important. C’est avec mes tripes que je fais ça, ces femmes me représentent. Dans tous les cas je resterai fidèle à moi même, je ne peux pas faire autrement.

Quels sont tes projets après cette exposition ?

Prochainement j’ai pour projet d’aborder le thème vin/animaux sur de grands triptyques ! Mais je vais aussi me la13090699_1719722851649994_1744256789_o.pngncer dans une seconde activité, je n’en dis pas plus pour le moment… J’aime me compliquer la tâche pour toujours plus de défis, l’idée de pouvoir apprendre, m’améliorer, me plait beaucoup : cela doit être les raisons pour lesquelles la peinture à l’huile me fait de l’œil.

Je ne m’impose pas de règles par rapport à la mode actuelle. J’ai bien du mal à faire du joli parce que c’est joli. Je suis incapable de faire un dessin sans histoire, je n’y vois pas d’intérêt s’il n’y a pas vraiment de sens.

 *  *

Derrière cette artiste se cache une narratrice qui raconte une histoire au travers de chaque coup de crayon. Vous pourrez la lire et entrer dans l’histoire si vous savez écouter ce que ses dessins ont à vous raconter jusqu’au 31 mai !

}

Et pour découvrir l’univers d’Audrey Pol et suivre son évolution, rendez vous sur son Facebook et/ou sur son son site !

Exposition visible jusqu’au 31 mai à la boutique Wine Shop Experience, 216 avenue Dr Nancel Penard, 33600 Pessac.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *