Le ciné latino-américain squatte les toiles bordelaises


Du 9 au 15 mars aura lieu la 33ème édition des Rencontres du cinéma latino-américain, à Pessac et à Bordeaux. Entre projections, débats, expos ou tables rondes, ce rendez-vous annuel fait encore une fois la part belle au septième art passionnant d’un continent en pleine ébullition.

]

L’Amérique Latine apparaît à bien des égards comme une terre d’expérimentation politique, économique, sociale ou culturelle. Depuis l’indépendance des pays qui le compose, le continent a en effet traversé de nombreuses épreuves : des crises économiques aux dictatures, en passant par la mise en place de politiques de gauche d’inspiration marxiste, à l’imposition du consensus de Washington (via le FMI et la Banque Mondiale) dans les années 1990, l’Amérique Latine est, par cette dimension, un laboratoire politique et social passionnant. Dès lors, le cinéma apparaît comme un médium idéal afin d’illustrer cette ébullition. Les réalisateurs du continent sud-américains se sont ainsi emparés de cette matière, de ces sujets denses, faisant de leur cinéma un acte quasiment militants. Celui-ci reste malgré tout trop peu reconnu ici en Europe, où part belle est plutôt faîte aux réalisations françaises ou – et c’est plus problématique – aux blockbusters américains.

C’est ce constat qui a conduit l’association France Amérique Latine Comité Bordeaux à organiser depuis 1982 des rencontres autour de ce septième art trop peu mis en avant par les médias et autres acteurs du cinéma dans l’Hexagone. Ce manque d’exposition est ainsi comblé, dans une certaine mesure, chaque année, par une programmation très largement inédite de films méconnus jamais diffusés sur les toiles françaises. Entre Jean Eustache, l’Utopia ou d’autres salles de proximité, les 33ème rencontres du cinéma latino-américain voyageront également dans des écoles. Ce rendez-vous annuel, incontournable pour les aficionados du septième art sud-américain, se veut en effet également un événement à visée pédagogique, avec l’organisation de rencontres scolaires et de journées pédagogique. En 30 ans, plus de 80 000 élèves ont ainsi participé à ces rencontres, permettant à de jeunes publics de se familiariser avec un cinéma riche en enseignements.

Cette année ce sont 15 films qui seront diffusés, autour de deux thématiques ;  celle des femmes, « devant et derrière la caméra » et celle de l’Argentine, 40 ans après la dictature. La programmation se divise en deux, avec d’un côté des fictions vénézuéliennes (Brecha en el silencio, El regreso), mexicaines (Un monstruo de mil cabezas), argentines (Pasaje de vida, German últimas viñetas), uruguayennes (Tan fragil como un segundo), nicaraguayenne (La pantalla desnuda), brésilienne (Ventos de agosto) ou cubaine (Vampiros en la Haban), offrant un panorama assez large de l’ensemble de la création du continent. On retrouvera également une sélection de 6 documentaires qui seront en compétition pour deux prix, celui du jury étudiant et du public.

Infos :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *