L’agenda de la semaine / Spécial FIFIB


Bordeaux a un mois d’Octobre très prolifique. Après le BLIB, c’est parti pour le FIFIB ! La 4ème édition du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux a commencé jeudi soir, avec projection du film The Lobster et des concerts (Judan Warsky, Dabeull et Skratch Massive) au Rocher de Palmer. Petit aperçu du programme bien chargé de cette prochaine semaine.

Fifib affiche 2015

Comme chaque année, la sélection de films s’est faite autour d’un thème. Cette édition traitera de l’héroïsme : héros ordinaires, grandes aventures, rêveries héroïques d’enfant, tout ce qui peut avoir un lien avec le sujet y passe, avec un focus sur les premières fois : la programmation de cette édition examine par ce biais « la mythologie du superhéros, ses origines françaises et, puisqu’on ne peut pas la nier, son importance dans la culture américaine. » Enfin, plusieurs prix seront distribués à la fin du festival pour chaque catégorie, à savoir les longs métrages internationaux et les courts métrages français. Quelques bandes-annonces de longs métrages ont d’ailleurs déjà interpelé le Type : Paulina (Santiago Mire, Argentine), Demon (Marcin Wrona, Pologne – Israël), Nahid (Ida Panahandeh, Iran), Bang Gang (Eva Husson, France) ou encore Androïd Dreams (Ion de Sosa, Espagne – Allemagne) — pour le titre duquel on notera d’ailleurs la petite référence au roman Do Androids Dream of Electric Sheep? de Philip K. Dick, popularisé par son adaptation cinématographique Blade Runner de Ridley Scott — dont bon nombre seront projetées pour la première fois en France et/ou dans le monde, semblent tirer leur épingle du jeu… Mais comme il en faut pour tous les goûts, le mieux est tout de même d’aller jeter vous-mêmes un coup d’œil au programme complet, disponible sur le site internet de l’événement.

Le festival est organisé dans 4 lieux, à savoir le Rocher de Palmer pour la soirée d’ouverture, le cinéma Utopia et le théâtre Trianon pour la plupart des projections, et enfin la cour Mably, où seront installés le village FIFIB et ses projections plein air, concerts, points de restauration et une nouveauté : le bar PIP (pour « Pression Imparfaitement Parfaite), bière officielle du FIFIB. Par ailleurs, l’ancien Forum professionnel du festival devient le FIFIB Création, qui « se concentrera sur les enjeux et l’avenir de la production de cinéma dit indépendant, c’est-à-dire aux œuvres ambitieuses et fragiles, films « du milieu » et à petit budget. » Plus d’infos sur le site des organisateurs : Fifib.com/fifib-creation.

On vous recommande chaudement de vous intéresser aux soirées spéciales (focus, rétrospective, hommage, versus, séances spéciales et cartes blanches), notamment Saverio Costanzo versus David Lynch, le focus Corse ou encore, le lundi 12 octobre, la carte blanche à Odezenne qui nous réserve l’entière surprise pour sa sélection de film et son concert et DJ set. Car oui, le petit plus du FIFIB 4ème édition, c’est aussi ça : proposer chaque soir, de vendredi à mardi, un ensemble projection (gratuite, 20h) de court métrage + concert et DJ set (5€, 21h) à thèmes organisés par des partenaires du festival, à savoir Paris International Festival of Psychedelic Music vendredi, Vie Sauvage samedi, Bertrand Burgalat dimanche et SNCF mardi pour une Soirée Polar.

Le rendez-vous est de nouveau donné chaque soir, de 19h à 20h, au village Mably pour les Heures Joyeuses ouvertes à toute personne munie d’un ticket de cinéma Fifib et arrosées par le Domaine Clarence Dillon, mais aussi et surtout le mercredi 14 octobre pour la soirée de clôture (entre le théâtre Trianon et le village Mably), de 19h à minuit, pour l’avant-première du film Marguerite et Julien (Valérie Donzelli) et le concert d’Aamourocean, petit OVNI haut en couleurs qu’a déjà accueilli notamment le projet Boiler Room. Sur ces quelques aperçus et conseils, on vous laisse réfléchir à votre emploi du temps !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *