L’étrange contrée d’Hemingway


Un écrivain qui lutte contre lui-même pour devenir une personne meilleure, pour recommencer à écrire. Une jeune femme naïve, hantée par la peur de ne pas être aimée, qui ne sait pas vraiment qui elle est et qui, ainsi, se remet constamment en question…

Une histoire d’amour assez confuse dans ce qu’elle représente pour chacun des personnages : s’agit-il d’une relation incestueuse (ils font d’ailleurs croire à un moment donné qu’ils sont père et fille) ? Est-il réellement amoureux ou se persuade-t-il qu’il l’est ? Est-elle amoureuse ou fascinée, à la recherche d’une figure masculine à partir de laquelle elle pourra construire sa personnalité ?

Mais L’étrange contrée se sont aussi les routes de Floride, des dialogues qui vous touchent, les angoisses d’un écrivain désabusé (Roger) et la perception du monde de la jeune et frêle Héléna.

Il s’agit là d’un voyage à destination inconnu, allant de pair avec la recherche identitaire de chacun des personnages, mais aussi avec cette relation si difficile à définir («  Tu aurais pu être mon père ? ; – Si je t’avais conçu à 14 ans. ; – Je suis contente que tu ne le sois pas, dit-elle. […] »).

Hemingway nous emmène ici dans un périple, tant au sens propre que figuré : qui sont Roger et Helena ? Quelle est leur histoire ? La réelle nature de leur relation ? A quoi aspirent il pour l’avenir ?

«  – Maintenant tu es heureux et tu m’aimes.

  • Maintenant je suis heureux et je t’aime.
  • Tu n’as pas besoin de répéter. C’est vrai maintenant.
  • Je le sais. J’ai été affreusement lent, non ?
  • Tu étais un peu lent. »

«  Chez nous, ça va consister à aller là où le mal est le plus fort et doit être combattu. Chez nous ça va être la où tu vas maintenant […] »

 «  C’est amusant de rouler vite, non ? C’est comme si on fabriquait notre jeunesse.

  • Comment ça ?
  • Je ne sais pas, dit-elle. Une sorte de raccourcissement et de télescopage du monde, comme le fait la jeunesse. […] »

 « C’était une de ces choses qui arrivent quand vous être ivre et que vous êtes jeune. »

L’amour, le sexe, le bien et le mal, la jeunesse… autant de thèmes abordés au cours de ce bouquin, accompagnés de whisky et d’absinthe.

Une belle manière de voyager en restant sur place grâce au talent d’Hemingway !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *