La Vidéo du jour #82


Première écoute – 15/09/15 la veille de la sortie du clip, il est 2h du matin

Le Type est en train de rentrer d’une soirée mouvementée qu »il a quitté après avoir bu un demi-shooter pour faire plaisir au barman – parce qu’il part toujours en couille quand il boit « un dernier shooter ». Il pleut des trombes. Il partage un Über avec des amis pour se rapprocher de chez lui en espérant éviter la pluie mais il n’en est rien. Arrivé place Jules Joffrin, il sort du Über, il pleut encore plus, il a encore 10 minutes de marche. Sous la pluie, une éternité.

Il lance « Bouche à lèvre ». A sa gauche, il y a un camp de sans-abris qui s’est installé à l’entrée de la Mairie du 18ème et un fourgon de policier vient juste de s’y poser.

« Je les vois creuser des enfants, Avec du cran, avec les mains, Mélange le noir avec le blanc, Jeux de reins, jeux de vilains. »

Tandis qu’Alix entonne cette phrase, cette vision le paralyse. Il reste là sans bouger, en attendant de voir ce qu’il va se passer. Finalement, il ne se passe rien. Les policiers semblent être là pour surveiller. Du moins, Le Type l’espère.
Il reprend sa route.

« On oublie tout, on oublie rien, Je crains, je crains, Que mon reflet dans ta rétine Me dé-dessine, me dé-dessine »

Y’a comme un malaise en écoutant cette chanson. « Bouche à lèvres » au premier abords, on s’attend à un truc dans la veine d’un « Je veux te baiser », sensuel et dérangeant, du cul sur fond de pop, un truc auquel Odezenne ne nous avait pas vraiment habitués. On a l’impression d’écouter une comptine pour Martine et ses copines avec 20 ans de plus. Du romantisme charnelle, rien de plus. Mais plus on creuse dans cette boucle synthétisée et plus on se retrouve beaucoup plus dans un « Dedans » avec du cul contre la peur, du cul pour oublier que la fête est finie…

« Vivre avec un corps, C’est comme vivre avec un mort, Alors je ferme les yeux quand j’dors, Et j’attends qu’elle dise encore. »

Dixième écoute depuis la veille – 16/09/15 le clip est sorti

Le clip est réalisé par Vladimir Mavounia Kouka (« Dedans »). C’est une sorte de voyage halluciné qui peut laisser place à toutes les interprétations. Du côté du Type, « Bouche à lèvres », c’est l’histoire de nos peurs et de nos interrogations communes : la peur de s’engager dans un environnement où nous avons de moins en moins d’attaches et de mois en moins l’envie de s’attacher mais aussi la peur d’être responsable d’une autre vie que la nôtre. Le tout se retrouve alors matérialisé par un vagin rose ouvert dans lequel on cherche du réconfort, une fuite, mais en vain. Ce titre ne pouvait pas être mieux choisi pour accompagner cette rentrée.

Après la sortie de l’EP « Rien », « Bouche à lèvres » radicalise la rupture d’Odezenne avec « Sans Chantilly » et « OVNI ». La prise de risque est grande et les avis sont déjà partagés mais ce qui est sûr c’est que l’album à venir est une sortie à suivre de près.

Et si Le Type se sent de pondre toute une dissert’ sur un seul titre : préparez-vous à la thèse de la sortie de l’album, le 13 Novembre prochain et certainement un roman pour la tournée qui en suivra. on se refait pas.

Odezenne
« Dolziger Str. 2 »
Dans les bacs le 13 Novembre
Déjà en pré-commande


Quelques dates :
x Le 12.11 La Cigale – Paris
x Le 13.11 L’Antipode – Rennes
x 21.11 Le Grand Mix – Tourcoing
x Le 27.11 Stereolux – Nantes


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “La Vidéo du jour #82

  • jobgreen

    Si cette vid o est notre vid o du jour, c’est que l’affaire n’est pas isol e. Au total, 172 palestiniens auraient trouv la mort en menant des attaques anti-isra liennes l’arme blanche.