Kid Francescoli @ IBOAT, 14 mars 2015


« When summers comes, she reappears »

Ce n’est pas encore vraiment l’été mais c’est tout comme. La dolce vita investit timidement la ville et on fait semblant de croire que les longs mois d’hiver sont bel et bien derrière nous. Histoire de se bercer encore un peu plus, le Kid a eu l’élégance de passer par l’Iboat pile à ce moment-là.

Et il n’est pas venu tout seul. C’est en effet accompagné d’un batteur et de la fameuse Julia, qui a inspiré le disque et participé à l’écriture du disque, que Kid Francescoli monte sur scène.

Dès les premières notes, leur complicité fait mouche, tout comme les beats et leurs voix qui s’emmêlent à la perfection. C’est ainsi qu’ils déroulent le fil de leur histoire d’amour, commencée à New York. Les premières heures passionnées et insouciantes laissent place aux querelles puis à la rupture. Cependant, pas de nostalgie malsaine ou de noirceur. On est plutôt dans la célébration d’un moment, certes révolu, mais beau et qui parle à tout le monde. Pour preuve, un couple semble en trance sur « Blow Up », hymne à la légèreté des amoureux.

Ce n’était pas à l’Iboat, mais pour vous donner un ordre d’idée :

Outre les chansons de l’album With Julia, leur dialogue musical prend le temps de revenir sur d’anciens morceaux de Kid Francescoli («Clasico/Belmondo», «One Moment») et de faire une reprise de la chanson « Pendant que les champs brûlent » de Niagara. En la débarrassant d’un certain kitsch, le Kid et Julia livrent une version tout en délicatesse et en langueur de la chanson.

Après un rappel attendrissant avec « My Baby », Kid Francescoli et ses acolytes quittent la scène alors que le public en demandait encore. Pour ceux qui n’étaient vraiment pas décidés à partir, Kid Francescoli et Julia ont pris le temps d’en rencontrer, de prendre des photos et de signer vinyles et CDs. Des échanges sans fioritures, à l’image de leur musique.

On quitte le bateau des paillettes dans les yeux. En mode bisounours.      

« We don’t need more, we don’t need blow »

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Kid Francescoli @ IBOAT, 14 mars 2015