Olaf Hund débarque @ l’I Boat

dans MUSIQUE

Humour décalé, électro-rock, musiques aux sons hybrides, mélange des genres, c’est tout ça Olaf Hund. Si ces mots vous plaisent, vous pouvez vous plonger dans l’univers de ce garçon un peu fou dans la cale de l’I Boat le 15 février prochain.

Et d’après ce qu’a ouï dire Le Type, le déplacement vaut le coût car Olaf Hund ne reste pas derrière ses platines. Non, messieurs, dames. La légende dit qu’il prend son micro pour surprendre à coup d’acting et de performances.  Et pour ne rien gâcher, Olaf Hund fait rarement la même chose, ni la même chose que les autres. A travers ses clips, aussi variés qu »un stand du marché aux puces de Saint-Michel, c’est son éclectisme qui transparaît. Prenons trois exemples : Rock’n’beat, I wanna be your ice cream et la reprise de Psycho killer des Talking Heads. Trois titres, trois clips et trois histoires complètement barrées racontées. Dans Rock’n’beat, on suit un zombie qui va voter. Dans I wanna be your ice cream, on assiste à une séance de gym d’Olaf Hund en noir et blanc, costard & noeud pap » à l’appui. Et dans Psycho killer, Olaf Hund transforme T’Choupi le clown en T’Choupi killer. Ce qui est commun à tous, c’est bien leur folie qui plaît au Type.

Outre la folie visuelle, Le Type apprécie la folie musicale. Le monsieur mêle les sons électroniques à la guitare électrique. Et quand il chante sur Rock’n’beat, il prend des accents de chanteur des fifties « The rock to the beat, the beat to the rock ». Et après les albums Kitch Kitch et Les Valseuses, cet électro-rock décalé cultivé depuis 1999 est encore présent dans son dernier album Music is dead sorti pour la première fois en septembre dernier. L »auteur-compositeur qui ne craint pas de se déguiser en chien aristo, entre autres, fera donc de l’I Boat, l’I Boat that rocked le 15 février pour une soirée décalée. Il ne reste plus qu »à vérifier si la légende dit vrai.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernier de MUSIQUE

Retourner là haut